Jerada: présentation d’un ambitieux plan de développement socio-économique

Le Wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai, a dévoilé, lundi à Jerada, les grandes lignes d’un ambitieux plan de développement socio-économique de la province. Les détails.

Ledit plan, présenté lors d’une rencontre de communication avec les représentants des jeunes de la province, comprend des mesures efficientes qui placent le citoyen au centre des préoccupations et répondent aux attentes des habitants en termes d’emploi, d’amélioration des conditions de vie, d’accompagnement des mutations sociales et de préservation de l’environnement.

Ce plan englobe des mesures d’urgence qui visent notamment à créer quelque 1000 emplois dont 300 au profit des ouvriers travaillant dans l’extraction anarchique du charbon (cendriers) et à accorder la priorité d’emploi dans les stations thermiques de Jerada aux jeunes de la province titulaires de diplômes professionnels, outre le lancement des travaux d’extension de la zone industrielle devant abriter des unités de production et qui vont générer environ 1500 emplois supplémentaires à court terme.

Le plan prévoit aussi la facilitation de l’opération d’organisation des ouvriers mineurs dans le cadre de sociétés ou de coopératives tout en leur offrant la possibilité de commercialiser leur production de charbon auprès de l’Office national d’électricité, la création de coopératives en vue de conclure des contrats avec l’Office dans les domaines du transport du charbon, du gardiennage et des autres activités de sous-traitance, et ce dans le cadre de la réglementation en vigueur.

Dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), une expérience singulière sera menée à travers la création d’un guichet au siège de la province pour recevoir les porteurs de projets générateurs d’emplois, étudier leurs propositions et les accompagner dans la réalisation de projets aux retombées positives.

En parallèle à ces mesures d’urgence, il a été procédé à la mise en place d’un programme visant la création de 5000 emplois directs dans plusieurs secteurs dont celui de l’agriculture avec notamment la mobilisation de 3.000 hectares de terres soulaliyates pour l’exploitation agricole (1.000 pour les ayants droit et 2.000 en faveur des jeunes), en sus du réaménagement des actuels périmètres irrigués au profit des exploitants.

Pour ce qui est du renforcement des infrastructures en milieu rural, il a été procédé à la programmation de 108 projets dans les secteurs des routes, l’enseignement, la santé, l’eau et l’électricité, et ce dans le cadre du Programme de réduction des disparités territoriales et sociales en milieu rural avec un coût global de 500 millions de dirhams couvrant la période 2018-2023.

Par ailleurs, l’intervention de l’INDH vise, en plus de l’accompagnement des activités génératrices de revenus, à doter la province d’équipements à caractère social (classes d’enseignement primaire, terrains de proximité, salles couvertes, piscine, bibliothèques et une Maison de l’étudiante), outre la création d’un fonds d’appui aux porteurs de projets destiné aux jeunes de la province, aux ouvriers mineurs et aux femmes en situation difficile.

L’apport de l’INDH consiste également en l’élaboration d’un programme portant sur l’accompagnement social avec pour objectif d’assurer la réussite des projets s’inscrivant dans la cadre des alternatives économiques, et la création d’un groupe de travail chargé d’étudier et de faire la promotion des potentialités économiques et sociales dont regorge la province en vue d’attirer les investisseurs privés.