Al Hoceima: personne n’est décédé à cause de la vague de froid

Les autorités locales d’Al Hoceima ont démenti « les allégations » véhiculées par certains médias, selon lesquelles deux cas de décès, un nourrisson et une fille de 15 ans, ont été enregistrés, à cause de la vague de froid, la chute de neiges, l’enclavement et l’absence des moyens de secours.

Le douar de Tarya, relevant de la commune Bni Bouchibet dans la province d’Al Hoceima, n’était pas enclavé et aucun cas de décès n’y a été enregistré au sujet d’un nourrisson durant la période indiquée, précisent les autorités locales de la province d’Al Hoceima dans un communiqué.

Le seul décès enregistré dans le douar datant du 8 février 2018, est le cas d’une mort naturelle d’une fille âgée de 15 ans suite aux complications relatives à une maladie dont elle souffrait, précise le document, notant que l’ambulance n’a été appelée que quelques instants avant que la fille ne rende l’âme.

L’ambulance s’est effectivement déplacée pour transporter la fille concernée à l’hôpital avant que le chauffeur ne soit informé de son décès, relève la même source, ajoutant que le médecin du Centre hospitalier s’est rendu le même jour pour constater ce cas de décès.

Les autorités locales de la province d’Al Hoceima réfutent ainsi les hypothèses et les déductions infondées qui ont été relayées à ce sujet, en prétendant que les services concernés n’ont pas intervenu malgré les appels de détresse répétés, affirmant que tous les moyens logistiques et humains disponibles ont été mobilisés pour apporter le soutien et l’aide aux citoyens et alléger les difficultés qu’ils éprouvent face aux intempéries.