Les phrases de drague que les femmes marocaines ne veulent plus jamais entendre!

Au Maroc comme partout les hommes draguent les femmes. Mais quand je cite femmes, je précise; voilées, non voilées, accompagnées ou non, vêtues légèrement… toutes femmes y a le droit. Draguer tout ce qui bouge tel est le quotidien de certains hommes. Les phrases de drague que les femmes marocaines ne veulent plus jamais entendre.

1. Jlaleb ou lqoualeb « vos coups bas ne se dissimulent pas par les jellabas » cette expression a vu le jour avec l’arrivée d’une nouvelle tendance de voile, moderne et sexy !

2. Allah yaâtina chi nsiba nddiwouha l’haj (que Dieu nous donne une belle-mère à emmener en pèlerinage) : Un classique pour draguer une fille accompagnée de sa mère ! Le dragueur se présente ainsi comme un gendre idéal

3.Koullek Zebda ou mnin nebda – « tu es tellement tendre que je ne sais pas par ou commencer » une expression utilisée pour aborder une femme blonde et qui fait référence à sa clarté et à sa douceur

4. Naâti mlioune aâla smar alloune (je donnerais un million pour cette beauté brune) : compliment sonnant pour aborder une femme brune.

5. Un classique utilisé jusqu’à nos jours par certains dragueurs !

pss pss pss…..tss tss tss….kss kss kss… Puis
tss tss tss…..pss pss pss….kss kss kss et ça continue…
kss kss kss…..tss tss tss….pss pss pss.. Ça ne s’arrête pas… !

6. Lwastania fikoum hia zwina (La fille du milieu est la plus belle) : une expression utilisée pour aborder un groupe de fille. Le dragueur utilise cette technique aléatoire espérant que son coup marche ! on ne sait jamais…

7. khadija, fatima, salima… : Autre technique aléatoire ! Le dragueur énumère une liste de prénoms (Khadija, fatima, Salima….), si la fille se retourne, bingo ! Il ne la lâche plus !

8. Ghzaala khaassk Ghir lgroune (une vraie gazelle il ne te manque que les cornes) : Une expression inspirée du monde animalier utilisée pour aborder une fille charmante.

9. Fine à 3winat lvitrina : Une expression utilisée par les dragueurs pour aborder une fille qui porte des lunettes

10. Koullek Teffah, ma kayane may Tlah (Sans traduction par respect à l’inventeur) !