Le lancement du programme « MAP-parité » vise à améliorer le leadership féminin

Le Directeur Général de l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP), M. Khalil Hachimi Idrissi a annoncé, lundi soir à Marrakech, le lancement du programme « MAP-parité » visant à améliorer le leadership féminin, soulignant la nécessité de s’atteler à l’émergence au sein de l’agence d’un état d’esprit consacrant la culture de la parité.

Intervenant à l’ouverture d’un séminaire sur « le leadership au féminin » organisé au bénéfice d’une quarantaine de cadres femmes de l’agence au haut potentiel, M. Hachimi Idrissi a indiqué que ce programme aura pour objectif d’accompagner la montée en puissance du leadership féminin, précisant que des indicateurs exhaustifs et précis seront mis en place en vue d’évaluer et mesurer, annuellement, le taux de parité. A travers cette démarche, la MAP entend traduire dans les faits le concept de parité tel que consacré par la nouvelle constitution marocaine, a dit M. Hachimi, faisant remarquer qu’il est de ‘’notre devoir de tendre, à travers notre gouvernance, vers cette parité’’.

« Nous avons davantage de femmes qui encadrent des équipes« , s’est-il réjoui, regrettant, toutefois, certaines attitudes « autolimitatrices » chez certaines femmes cadres qui empêchent leur promotion et leur épanouissement professionnel. Ce séminaire a pour objectifs de favoriser la prise de conscience de la culture de la parité, de créer une cohésion entre les femmes bénéficiaires de cette formation, d’améliorer les « Soft Skills » censés aider les femmes à mieux gérer leurs équipes et leurs projets et à « casser le plafond de verre » pour que la femme puisse avoir accès à différents postes de responsabilité, et ce à travers une démarche méthodique, a précisé le DG de la MAP.

Selon M. Hachimi Idrissi, l’approche de la parité doit rejoindre le plan stratégique de la MAP, ajoutant que sur l’ensemble du personnel de la MAP, 37 % sont des femmes dont 46 % des journalistes, 38 % exercent dans les métiers support, avec une moyenne d’âge de 42 ans et une ancienneté moyenne de 15 ans. Le taux des femmes expatriées à l’étranger est de 13 %. Ce séminaire qui profite à plusieurs femmes des corps journaliste et administratif de la MAP, se veut un moment « fondateur » essentiel de reconnaissance du leadership féminin au sein de l’Agence, a-t-il souligné, notant que le leadership est une capacité à réussir des projets et atteindre les objectifs tout en s’épanouissant.

Cette reconnaissance du leadership féminin se base sur deux piliers fondamentaux, a expliqué M. Hachimi Idrissi. Le premier repose sur une ‘’discrimination positive’’ lors du recrutement. Le second se rapporte à la formation pointue des compétences féminines. Faire une formation en leadership consiste à dévoiler le meilleur de chacun, mettre le doigt sur les insuffisances dans « une démarche de vérité » et essayer de les combler pour pouvoir mener à bien ses missions de leader, a enchaîné le DG de la MAP.

Ce séminaire est un prolongement d’une série de formations lancées par l’Agence, notamment celle des « 40 leaders de demain » qui a eu lieu en 2017 à Taghazout, les séminaires d’intégration des jeunes recrues et de « MAP-Academy » (e-learning). Ce séminaire de trois jours, destiné exclusivement au personnel cadre féminin à haut potentiel au sein de l’Agence, entre dans le cadre de la politique de formation et d’amélioration des compétences du capital humain de la MAP, mis en exécution, en collaboration avec la Fondation MAP.

Cette rencontre vise à accompagner les femmes cadres de la MAP dans le processus d’amélioration de leur « soft skills », de développement professionnel et personnel en vue d’une meilleure participation à la réalisation des projets stratégiques de l’Agence. Il se déroulera sous forme d’ateliers tournants et d’activités de team building. Pour atteindre les objectifs escomptés, une équipe de coachs professionnels, de haut niveau et spécialisés en la matière, a été sélectionnée pour assurer la création du contenu et l’animation du séminaire.