Haj 2018: des agences de voyage sanctionnées

Le ministère du Tourisme vient d’épingler onze agences de voyage pour non-respect de leurs engagements lors de l’opération Haj 2017.

Le ministère du Tourisme n’y est pas allé de main morte pour sanctionner les agences de voyage. Dans son édition du 6 février, L’Economiste rapporte ainsi que le ministère de tutelle vient de sanctionner 11 agences de voyage de la place. Elles ne participeront donc pas à l’opération Haj 2018, comme le précise le journal qui cite 5 établissements à Casablanca, à savoir Abdou Voyages, Alizés Travel, Evency Morocco, Fly Well et Voyages Mille et Une Nuits. Dans le lot, également, deux opérateurs à Agadir (Illigh Voyages et Touring Office Agadir), un à Mohammedia (Fedala Voyages) et un autre à Benslimane (Zem Zem Asfar). Assfar Al Oumra et Ayour Tours, respectivement situées à Béni-mellal et Tiznit, ont aussi été épinglées.

À ces agences, il est reproché des manquements au respect du cahier des charges lors de l’opération Haj 2017. L’interdiction de participer à la prochaine saison du Haj fait suite à une enquête approfondie menée par les départements concernés pour déterminer les responsabilités desdites agences de voyage, annonce le quotidien.

Aujourd’hui, la liste des agences retenues est consultable sur le portail du ministère (www.tourisme.gov.ma). l’objectif, comme l’écrit L’Economiste, est d’«éviter de reproduire le scénario de 2017 et écarter les agences qui ont failli à leurs engagements». Il faut dire que, lors de l’opération Haj de l’an dernier, de nombreux problèmes d’hébergement des pèlerins de 22 agences de voyage, dont 17 appartenant au Club national des agences de voyage marocaines (CNAVM) qui commercialisent le produit «Mantouj Mouyassar», sont survenus.

Pour mieux encadrer l’opération Haj 2018, les agences participantes sont invitées à retirer une attestation auprès des autorités locales pour la faire remplir et signer auprès des agences de voyage éligibles. Chacune d’entre elles doit fournir des informations précises concernant le type de package retenu, ainsi que le coût global de la prestation (TTC). Les bénéficiaires doivent, de leur côté, procéder au paiement de la somme finale auprès des agences de Barid Bank, dans les délais impartis.