Des milliers d’automobilistes marocains risquent la prison à cause « d’amendes non payées »

Des millions d’automobilistes marocains risquent de se retrouver derrière les barreaux à cause du non paiement des amendes de contraventions routières qui ne leur ont été pourtant jamais notifiées.

Le journal arabophone Al Massae signale, ce mardi, les témoignages de plusieurs citoyens qui ont été arrêtés, menottés et emmenés au poste de police le plus proche à cause du non paiement d’amendes pour excès de vitesse relevés par les radars fixes installés sur les routes et à l’intérieur du périmètre urbain.

D’autres marocains ont été empêchés de quitter le territoire national et interpellés par la police des frontières pour le même motif, et après un procès expéditif auquel ils n’assistent pas puisque rien ne leur a été notifié.

Selon le journal, le président du parquet général, Mohammed Abdennabaoui, a demandé aux procureurs du Roi d’être « souples » dans l’application de la contrainte par corps dans de telles situations.

De son côté, le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar, a admis l’existence de cette « problématique » promettant d’intervenir pour régler son aspect le plus controversé, à savoir la contrainte par corps.

Les temps ont changé, soyez vigilants!