Hervé Renard : «Une élimination au premier tour du Mondial serait une déception»

 Le sélectionneur des Lions de l’Atlas estime que le Maroc a toutes ses chances face au Portugal et l’Espagne, même s’il reconnaît que la Roja reste favorite de la compétition.

Les Lions de l’Atlas n’iront pas en Russie pour faire du tourisme. C’est ce que pense le sélectionneur de l’équipe du Maroc, Hervé Renard. A un peu plus de quatre mois du coup d’envoi de la Coupe du monde Russie 2018, le coach se veut optimiste, rapporte le quotidien Al Massae, citant une interview accordée par l’entraîneur français au site labeautedufootball.fr. «Je suis un compétiteur et se faire éliminer au 1er tour serait une déception. Après en dehors des mots il faudra montrer un visage intéressant le jour J. Un beau visage de l’équipe marocaine», a déclaré Hervé Renard.

L’assurance affichée par le sélectionneur national n’enlève en rien son respect pour les adversaires du Maroc lors du premier tour du Mondial. «L’équipe dont je me méfie le plus est l’Espagne mais le Portugal également. C’est le champion d’Europe en titre, donc ce sera deux matchs où il faudra être à 100%. Sans oublier l’Iran qui vendra cher sa peau. Je trouve qu’on l’oublie un peu trop souvent. C’est un adversaire à ne pas négliger au même titre que les deux autres», a mis en garde Hervé Renard.

Très remarqué lors du CHAN 2018, à cause de sa présence lors de tous les matchs joués par l’équipe de Jamal Sellami, Hervé Renard n’a pas caché sa satisfaction par rapport au niveau des coéquipiers d’Ayoub El Kaabi. «Oui, il y a des joueurs qui se sont révélés. Nous les connaissions déjà mais on se posait la question de savoir s’ils pourraient résister à la pression de porter le maillot du Maroc devant 40.000 personnes à chaque match. Et effectivement il y a eu de bonnes surprises», a lâché Hervé Renard, tout en promettant que «certains viendront avec nous pour le prochain rassemblement en mars».