Banque Mondiale : Le Maroc, 3ème plus forte croissance dans la région MENA

Le rapport annuel sur les projections économiques mondiales de la Banque mondiale vient de sortir et le Maroc occupe la troisième position dans la région MENA.

Dans la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord, l’évolution est là, quoique le rythme soit nonchalant. On remarque alors une augmentation de 1.8% dans le PIB de la région, contre 5% en 2016. Le Maroc, quant à lui, enregistre une progression de 4.1% et se classe donc en 3ème position derrière l’Égypte (4.4%) et Djibouti (7%). On peut donc déduire que les stratégies sectorielles lancées par le Maroc à la fin des années 2000 pour transformer son économie et renforcer sa résilience « donnent leurs résultats ».

Shantayanan Devarajan (Économiste en chef, Moyen-Orient et Afrique du Nord) affirme que « pour la première fois depuis la crise financière mondiale, toutes les grandes régions du monde connaissent une reprise de la croissance économique. L’accélération actuelle de la croissance à grande échelle est une tendance bienvenue et pourrait s’autorenforcer ».

Selon les estimations de la banque mondiale, « cette croissance s’accélérera pour atteindre 3% en 2018. Les programmes de réforme devraient se poursuivre, la fermeté des prix du pétrole devrait atténuer les difficultés budgétaires et l’amélioration du tourisme devrait stimuler la croissance dans les pays non tributaires des exportations de pétrole ».

Tout cela est à notre plus grand bonheur, seul bémol, on remarque une hausse de 0.6% dans le taux de chômage, cela revient au taux de croissance qui continue d’augmenter.