Encore des chiens errants abattus au Maroc

Les habitants de Mokrisset, une ville dans la région de Ouezzane, ont eu droit à un réveil brutal le 1er février. Ils ont été levés du lit par des coups de feu et des détonations qui ont résonné de manière intense.

Il s’agit de l’abattage de chiens errants regroupés en hordes et tués par balles, rapporte le site Hespress. Selon les mêmes sources, cette pratique, principalement adoptée par les autorités sous des prétextes sanitaires et sécuritaires, n’est pas une première dans la région, surtout après le démembrement d’une fillette par un chien récemment.

Il est vrai que les chiens errants représentent souvent une menace. Mais l’abattage est-il vraiment la solution?