20 Photos du Maroc d’antan: «une image vaut mille mots»

Des monuments historiques et des personnes célèbres jusqu’à la routine quotidienne d’autrefois, ces photos dépeignent le passé d’une manière que nous pouvons faire preuve d’empathie afin de le comprendre vraiment.

1- La plage de Tanger

Soit elle valait vraiment le détour soit il trouvait bizarre une femme en maillot sur une plage de Tanger….

Texte pour malvoyants

2- Un couple berbère

Texte pour malvoyants

3- Débarquement franco-espagnol à Casablanca en 1907

Texte pour malvoyants

4- La danse, sport national des Marocains depuis belle lurette…

Texte pour malvoyants

5- Une photo royale

Feu Sa Majesté le roi Mohammed V avec ses six enfants : Feu sa majesté le Roi Hassan II, Lalla Aïcha, Lalla Malika, Moulay Abdellah et Lalla Nezha.

Texte pour malvoyants

6- De goumiers marocains en 1943

Texte pour malvoyants

7- Immeuble « Nid d’abeille » à Casablanca en 1952

Plusieurs architectes se sont chargés de l’aménagement de Casablanca. Georges Candilis et Shadrach Woods Candilis ont mis en œuvre l’immeuble nid d’abeille, un logement destiné aux populations arabes en adéquation avec les mœurs et les traditions arabes où les gens vivent les uns à coté des autres en respectant l’intimité familiale. L’expérience nid d’abeille de l’équipe Candilis sur cette photo sera la plus célèbre. Elle servira de modèle à Paris et à Marseille par la suite.

8- Des femmes de Tétouan en 1955

Des femmes marocaines à l’époque.

Texte pour malvoyants

9- Une jeune mauresque d’Oujda fumant l’Opium

Texte pour malvoyants

10- Une jeune femme en Haïk

Texte pour malvoyants

11- Quartier Bousbir à Casablanca (on dit pudiquement le quartier Réservé car c’était un endroit clos très fréquenté dédié à la prostitution.)

Durant le protectorat, Casablanca a eu son bordel à ciel ouvert. Parquées dans cet immense quartier, les prostituées sont soumises à une surveillance draconienne, toujours disponibles pour satisfaire les clients. Les prostituées de Casablanca sont ainsi parquées dans des maisons bâties en vieille médina. Les terrains appartiennent à un certain Prosper Ferrieu qui, bien malgré lui, donne son nom au quartier chaud. Bien trop visible au milieu des grands rêves urbanistiques du maréchal. Bousbir est déplacé loin des regards, à Derb Soltane qui accueille le nouveau quartier réservé.

Texte pour malvoyants

12- L’école coranique en 1940

L’école marocaine type.

Texte pour malvoyants

13- Des femmes marocaines types

Texte pour malvoyants

14- Oum Kaltoum au Maroc

Texte pour malvoyants

15- Le stade “la Casablancaise” en 1960

Le stade et pavillon de l’Éducation physique ex-Parc Lyautey de Casablanca. Il se situait dans l’actuel parc de la Ligue Arabe sur l’ex-avenue d’Amade au centre ville de Casa, tout près de l’ancienne place administrative devenue place des Nations Unies avec sa fontaine lumineuse et musicale.

Texte pour malvoyants

16- Des femmes en classe de broderie

Texte pour malvoyants

17- Une femme marocaine sur une bicyclette

Texte pour malvoyants

18- Olé Casablanca

Les arènes de Casablanca se situaient sur le Boulevard d’Anfa et auraient été construites, au départ, en bois, entre 1910 et 1920. Elles appartenaient alors à une famille espagnole installée au Maroc depuis le 19e siècle. Les arènes ont été détruites au début des années 70 sur l’ordre de Hassan II qui éprouvait du dégoût pour cette discipline qu’il qualifiait de boucherie, selon ses proches. Aujourd’hui, seul reste un terrain vague laissé à l’abandon.

Texte pour malvoyants

19- Le retour des troupes

Après d’âpres combats, on s’en retourne couvert de gloire, et en général tout à fait désargenté ! Ce n’est pas beau, la guerre ? Surtout quand on ne sait pas pourquoi on la fait…

Texte pour malvoyants