Khalid Barkaoui, le Marocain derrière l’une des plus fascinantes découvertes de la NASA

Décidément le Maroc ne tarit jamais de donner vie à des citoyens ingénieux aux yeux du monde entier. Cette fois-ci, c’est Khalid Barkaoui, un jeune doctorant à l’Université Cadi Ayyad de Marrakech, qui est protagoniste d’une découverte des plus improbables. Éclairage sur un esprit juvénile de 25 ans qui a ému le monde entier.

« Sommes-nous seuls dans l’Univers ? » Telle est la question que laisse prédire la découverte de Khalid.

Tout commence avec la dextérité et l’absolue motivation du chercheur marocain en Cosmologie, qui extrait des données par le biais de TRAPPIST-North, un télescope à l’Observatoire d’Oukaimeden à Marrakech. Ces données ont littéralement constitué un pion phare pour la reconnaissance de trois exoplanètes (planètes orbitant autour d’une étoile autre que le Soleil, soit hors système solaire) parmi sept autres jusqu’alors non identifiées.

Ce décèlement aux traits de génie est un réel fondement à l’encontre d’un flot de constats scientifiques et astronomiques. Cette révélation scientifique serait un artère inédit vers la détermination de planètes où la vie serait possible, probable, voire susceptible. Une révélation qui détermine des informations fondamentales sur les trois planètes susdites, à noter principalement des données sur les masses, températures ainsi que sur les rayons de ces planètes.

L’Administration nationale de l’aéronautique et de l’espace, plus connue sous son acronyme NASA, a vu une réelle révolution cosmologique dans le travail de Khalid et a donc pu se baser sur ses données afin d’en soustraire une conclusion immédiate sur la caractéristique habitable de ces astres emblématiques.

Une seule émotion au rendez-vous : l’émoi mêlé à la fierté. Chapeau bas et tout le respect pour le Marocain Khalid Barkaoui !