Finemchi, l’application qui aide les femmes à s’approprier l’espace public

Lorsque l’on est une femme et que l’on souhaite s’attabler à la terrasse d’un café ou dans un restaurant, on se pose de nombreuses questions avant de passer le pas de la porte: «Vais-je me faire draguer ?» «Le regard des hommes ne risque-t-il pas d’être trop lourd?», «Vais-je être bien accueillie ?»…

Tout un tas de questions qui restent en suspens avant d’avoir expérimenté soi-même le lieu public. Aider les femmes à reconquérir l’espace public, tel est l’objectif de Safaa El Jazouli grâce à la création de l’application Finemchi (où je vais).

Depuis ce lundi 29 janvier, grâce à l’application Finemchi, il est désormais possible de se renseigner sur un lieu avant d’y mettre les pieds pour savoir si oui ou non, le lieu est agréable pour une femme, ou un groupe de copines.

Une application par les femmes et pour les femmes

En partant du constat que sur internet, la majorité des commentaires pour noter un endroit étaient surtout des commentaires masculins, Safaa El Jazouli a décidé de donner un moyen aux femmes de juger entre elles les lieux publics.

Si elle a pensé à lancer cette application, c’est également personnel. «C’est mon expérience personnelle, mais également celle de mes amies, au Maroc ou à l’étranger, il faut vraiment bien chercher sur Internet, l’endroit où l’on veut aller. Quand je suis à Rabat par exemple, je vais toujours aux mêmes endroits et quand je vais chercher sur Google Map, la majorité des commentaires sont écrits par des hommes. Ce qui ne nous permet pas d’avoir une idée précise de l’avis des femmes sur ce lieu. Finemchi, c’est vraiment une application qui va permettre de décrire et de noter les lieux tels qu’ils sont vécus par les femmes», confie Safaa El Jazouli.

Toute femme a déjà dû vivre ce moment où elle entre dans un café mais se sent mal à l’aise à cause des regards et de la fréquentation souvent exclusivement masculine.