Le projet citoyen de « Espoir Maroc”

Une quinzaine de conventions déjà signées avec des entreprises de divers secteurs d’activité

Selon le Haut-commissariat au plan (HCP), les personnes en situation de handicap (moteur, auditif, mental, visuel) au Maroc représentaient, en 2014, une population de plus de 1,7 million de  personnes, dont 86,6% sont inactives.

«Espoir Maroc» association à but non lucratif créée par des jeunes de la diaspora marocaine du monde a pour vocation d’accompagner, entre autres, les différentes initiatives favorisant l’insertion et l’intégration des personnes en situation de handicap dans le milieu professionnel au Maroc. En partenariat avec le programme « U.S Middle Eastern Partnership Initiative » (MEPI), organisé par l’ambassade des États-Unis au Maroc, l’association a lancé officiellement, il y a plus d’une semaine à Casablanca un projet dédié à «la formation et intégration de personnes en situation de handicap».

Financé par le gouvernement américain (79 000 dollars), ce projet s’étalera sur une période de 12 mois et prendra fin le 30 septembre 2018. Il a pour objectifs la formation et l’accompagnement des jeunes chercheurs d’emploi en situation de handicap afin de les intégrer dans le milieu professionnel. Le projet permettra la formation de 150 personnes en situation de handicap dans six régions du Royaume, dont 55 candidats seront insérés dans le marché de l’emploi et 5 projets d’auto-emploi seront accompagnés, a expliqué le président de l’Association «Espoir Maroc», Karim Idrissi Kaitouni.
Intégrer des personnes en situation de handicap, c’est donc le pari de l’Association «Espoir Maroc» en fonction d’un pourcentage de personnes handicapées intégrées dans le marché du travail, en comparaison avec la population ordinaire. Les chiffres du HCP qui semblent se stabiliser depuis quatre ans, ne tiennent cependant pas compte d’un marché informel qui emploierait en outre d’autres personnes en situation de handicap.

D’autre part, force est de constater que mis à part quelques entreprises citoyennes, les employeurs rechignent à engager une personne en situation de handicap d’où les chances faibles d’être engagée.
Heureuse donc l’initiative de «Espoir Maroc» en partenariat avec MEPI et dont le programme MEPI soutient les partenariats avec et entre les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord pour « atteindre des objectifs communs » dans divers domaines » dont ce projet lancé mardi 23 janvier et qui a été étendu à quelque six régions du Maroc. Dans un premier temps, «Espoir Maroc» a signé une quinzaine de conventions avec des entreprises de divers secteurs d’activité prêtes, à chacune ses offres, à recruter des personnes en situation de handicap après formation et l’objectif du président de l’association est d’en toucher au moins une quarantaine pour atteindre le but de ce projet.

Pour participer, tous les candidats en situation de handicap (tous types de handicaps) sont invités à s’inscrire sur le site www.handiemploi.ma, a dit Karim Idrissi Kaitouni, expliquant qu’une fois sélectionnés selon les besoins des entreprises partenaires du programme, les candidats seront convoqués pour bénéficier de la formation (trois mois) en vue d’être éligibles à l’emploi. Une expérience professionnelle et un diplôme universitaire sont souhaitables ainsi qu’être de nationalité marocaine et en situation de handicap. Voilà les conditions de participation pour les candidats à la recherche de l’emploi en plus de ceux porteurs de projets.

Paris (France)
Today
Sunny
Wind : 2.8 km/h
Humidity : 42%
29°C
  • Monday Tomorrow 25 °C
  • Tuesday   27 °C
Weather Layer by www.BlogoVoyage.fr