Sécurité: les hommes de Hammouchi sur le qui-vive

Un dispositif sécuritaire sans précédent est déployé ces derniers jours avec des mesures qui n’ont jamais été prises jusque-là. Et ce n’est pas seulement les risques des fêtes de fin d’année qui le justifient.

De nouvelles mesures sécuritaires ont été prises pour la première fois au Maroc pour assurer un bon déroulement des fêtes de fin d’année, mais pas uniquement.

Les services d’Abdellatif Hammouchi, patron du pôle DGSN-DGST, ont mis en place un dispositif jamais mis en place jusque-là dans le royaume.

Selon Al Ahdath Al Maghribiya, dans son édition du vendredi 29 décembre, les services sécuritaires s’intéresseront désormais au recensement des personnes ayant fait partie de l’armée afin de s’assurer de leurs choix idéologiques après le service.

De même, ajoute la même publication, des consignes fermes ont été données aux agents d’autorité (relevant du ministère de l’Intérieur) pour dresser des listes précises desdits individus dans certaines «villes sensibles» afin de s’assurer que les personnes qui louent des maisons ou des appartements ne le font pas pour y préparer des projets susceptibles de porter atteinte à la sécurité nationale.

Des consignes strictes ont également concerné les quincailleries, qui vendent des produits pouvant servir à la fabrication d’armes, voire de charges explosives. Les gérants de ces commerces devront donc s’assurer de l’identité des clients à qui ils vendent des produits potentiellement dangereux.

Al Ahdath Al Maghribiya, citant des sources informées, ajoute que le dispositif sécuritaire déployé pour les fêtes de fin d’année devrait être maintenu même après le réveillon.

Assabah, dans son édition du même jour, explique que la mobilisation sécuritaire vient suite à des rapports faisant état de risques d’attaques numériques pouvant toucher le royaume.

C’est pourquoi, ajoute le quotidien, l’ensemble des corps sécuritaires, y compris l’armée, sont actuellement mobilisés pour assurer la sécurité du pays et lutter contre d’éventuelles attaques terroristes.

%d blogueurs aiment cette page :