Intérieur: 300 agents d’autorité interdits de quitter le territoire

Près de 300 agents d’autorité sont interdits de quitter le territoire avant les conclusions de la commission de discipline qui examine les dossiers des hauts responsables limogés, sur ordre du roi, le 11 décembre. Les détails.

300 hauts responsables du ministère de l’Intérieur ont été interdits de quitter le territoire national. Il s’agit, rapporte Assabah dans son édition de ce mardi 26 décembre, des responsables du ministère de l’Intérieur limogés, le 11 décembre, sur instructions royales.Parmi eux, ajoute le quotidien, l’ancien wali Abdelfettah El Bjioui, six gouverneurs, six secrétaires généraux de provinces, 28 pachas et chefs de cercles, ainsi que 122 caïds et 17 khalifas.

Assabah souligne que la commission de discipline chargée d’examiner les dossiers de ces hauts cadres de l’Intérieur a tenu sa première réunion lundi 25 décembre. Les noms des responsables qui composent cette commission, présidée par Driss El Jaouhari, wali et directeur général des affaires intérieures à l’Administration centrale (DGAI), ont été publiés au Bulletin officiel, précise encore le journal. Par la suite, il sera question de désigner ceux qui assureront la défense des responsables limogés.

Cependant, affrme Assabah, il est peu probable que les responsables innocentés puissent regagner leur poste d’affectation d’origine. Ils pourraient néanmoins être déployés ailleurs.

Signalons que les responsables débarqués sur ordre du roi Mohammed VI assumaient leurs fonctions dans des villes et des localités qui ont connu des manifestations à caractère social. Cela a été le cas, par exemple, pour le gouverneur de la ville de Zagora.

Ils ont été remerciés suite à un travail d’enquête mené par l’Inspection générale de l’Administration territoriale (IGAT), sous la présidence de Zineb El Adaoui.