TIC: le Maroc perd 2 places dans le classement de l’Union internationale des télécommunications 2017

Le Maroc s’est placé 100e, sur un total de 176 pays, dans le classement du développement des TIC 2017 (IDI 2017) de l’Union internationale des télécommunications (UIT). Le royaume a chuté de 2 places en une année. L’Islande occupe la première place dans cette édition.

Le Maroc a perdu la 98place, qu’il occupait en 2016, au profit de la Jamaïque. Il se place ainsi derrière la Tunisie (99e), et devant l’Algérie (102e). Pour ce qui est des pays arabes, le Maroc se classe 10e sur un total de 19 pays. Le Bahreïn vient en tête de ce classement, la Tunisie 9e, l’Algérie 11e, alors que l’Égypte est 12e.

Le Maroc est l’un des pays arabes et africains les plus développés en termes d’infrastructures télécoms selon le rapport de l’UIT. En 2016, le royaume enregistre 6,0 points (par 100 habitants) pour les abonnements téléphoniques fixes, et 120.7 points pour les abonnements téléphoniques mobiles (par 100 habitants).

Pour ce qui est de l’Internet mobile, la couverture 3G (par population) est de 95 %, alors que la couverture 4G est de 72 %, selon l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications (ANRT). Le taux d’équipement des foyers en Internet est de 68,5 %, alors que le taux de son utilisation est de 58,3 %.

Ces chiffres consolident la vision du plan Maroc Digital 2020 qui vise à placer le royaume en tant que Hub sur le continent africain pour le développement de l’économie digitale de la zone. Ainsi, le royaume renforce sa position dans le secteur des télécoms en Afrique, à travers Maroc Telecom, notamment au Burkina Faso, en République centrafricaine, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Mali, au Niger, ainsi qu’au Togo.