Développement durable: premier fonds d’investissement dans les startups innovantes

Le Fonds de Placements Collectifs en Capital « Green Innov Invest » (GNII), investissant dans les startups innovantes opérant dans les secteurs verts et le développement durable, vient de recevoir le visa de l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) pour sa note d’information sous la référence VI/FC/001/2017.

Le plafond de l’Engagement Global est de 500 millions de dirhams, souligne l’AMMC dans un communiqué, notant que la souscription des parts du Fonds est ouverte aux investisseurs qualifiés et aux personnes morales, dont les critères d’éligibilité sont listés dans la note d’information.

Selon cette dernière, le Fonds a été sélectionné dans le cadre du programme de Soutien aux initiatives de la Caisse Centrale de Garantie (CCG), visant le financement des startups innovantes et ce, au travers du « Fonds Innov Invest – FII », qui est alimenté par la Banque Mondiale.

En effet, le FII vise à renforcer le financement des startups innovantes et à contribuer au développement de l’écosystème dédié, nécessaire pour soutenir les porteurs de projets et les entreprises innovantes lors de leurs premiers stadesde développement, explique la même source.

Aussi, l’intervention de la CCG, en tant qu’investisseur dans le Fonds GNII, s’inscrit dans le cadre de la stratégie de son Fonds FII, et doit être jumelée avec d’autres investisseurs locaux ou étrangers, a-t-elle ajouté.

Le Fonds GNII a été agréé par l’AMMC, en date du 08/12/2017 sous la référence AG/FC/001/2017. Il a pour rôle d’investir dans les startups innovantes à différents niveaux de maturité de 1 à 5 ans (plus suivant le cas présenté), qui opèrent dans les secteurs cibles verts et durables, pour contribuer au développement économique durable au Maroc.

Le Fonds GNII a pour objectif de contribuer à promouvoir l’innovation et de stimuler le tissu des startups au Maroc.

Ce fonds est mis en place pour donner une impulsion aux idées innovantes et les accompagner pour réaliser leur développement et leur croissance.

Dans le choix des projets ciblés, les secteurs qui ont trait aux énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, la gestion optimale de l’eau, la valorisation des déchets, et la protection de l’environnement.