Chikaya.ma: le nouveau portail dédié aux réclamations opérationel le 9 janvier

Le portail national de traitement et de gestion des réclamations des usagers du service public (Chikaya.ma) sera opérationnel à partir du 9 janvier prochain, a annoncé, lundi à Rabat, le ministre délégué chargé de la Réforme de l’Administration et de la fonction publique, Mohamed Ben Abdelkader.

Grâce à cette nouvelle plateforme, le citoyen peut transmettre sa réclamation pour traitement et suivre à tout moment son avancement en ligne, a souligné M. Ben Abdelkader, lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan 2017 du ministère et le plan d’action 2018.

Le ministre a précisé que ces réclamations permettront de dévoiler les lacunes des administrations publiques et d’identifier les problèmes dont souffrent les usagers en vue d’apporter les réformes nécessaires et d’établir les responsabilités.

À cette occasion, le ministre a passé en revue le bilan de son département durant 2017 portant notamment sur l’adoption d’un programme national pour la réforme de l’administration, d’un décret portant création de la commission nationale chargée de la mise en oeuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption et d’un autre fixant les modalités de certification des copies conformes.

Il a aussi cité l’examen du projet de décret relatif à la charte de déconcentration administrative, l’adoption du décret fixant les modalités de réception des remarques et propositions des usagers, du suivi et du traitement de leurs réclamations et de la circulaire commune avec la secrétariat d’Etat chargée du développement durable portant sur sur les principes de l’administration responsable et de l’administration écologiquement responsable, outre la préparation du cadre référentiel pour l’amélioration de l’accueil dans les administrations publiques.

S’agissant du plan d’action du ministère au titre de l’année 2018, le ministre a indiqué que ce plan comprend plusieurs mesures visant la transformation organisationnelle, gestionnaire et numérique adoptée selon une approche participative avec l’ensemble des départements ministériels et instances concernés.

Au niveau de la transformation organisationnelle, il a relevé que la charte de la déconcentration administrative sera adoptée selon la conception de la régionalisation avancée afin de rapprocher l’administration des administrés, ainsi que la révision du cadre organisationnel fixant les règles de gestion des administrations des départements ministériels et l’adoption d’un système unifié pour l’accueil dans les services publics.

Quant à l’axe relatif à la gestion, il a rappelé l’adoption de la charte des services publics fixant les règles de la bonne gouvernance relatives à la gestion des administrations, des régions et des collectivités territoriales, la restructuration de la fonction publique, l’amélioration des conditions de travail des fonctionnaires et la consécration de l’approche genre dans la fonction publique.

Il a de, même, relevé que le ministère oeuvre pour l’élaboration du plan de la transformation numérique, la présentation des services publics via le portail électronique gouvernemental pour permettre l’accès commun aux informations entre les services publics, le lancement du portail national de traitement et de gestion des réclamations des usagers et le développement d’un système informatique commun pour la gestion des ressources humaines des administrations publiques. Par ailleurs, M. Ben Abdelkader a fait savoir que le budget de son département au titre de l’année 2018 est estimé à plus de 124 millions de dirhams réparti, dont 54 millions de dirhams réservés aux salaires, 40,5 millions de dirhams aux équipements et 30 millions de dirhams aux investissements.