DGSN: la police marocaine équipée de caméras-piéton individuelles dès 2018

En vue de protéger les policiers, mais aussi les contrevenants qu’ils verbalisent ou arrêtent, la DGSN se met au nec plus ultra. Dès 2018, 5000 policiers opérant sur le terrain seront munis de caméras-piéton, un témoin «juridique» infaillible dans l’exercice «propre» de leurs missions.

La Direction générale de la sûreté nationale continue sur la lancée dans son œuvre de modernisation de la police marocaine, mais aussi en vue de mettre à la disposition de cette dernière tous les moyens à même de l’aider à remplir convenablement ses missions, dans le respect total des droits des citoyens qu’elle est censée protéger.

Dès le début de l’année 2018, rapporte Al Ahdath Al Maghribia du 22 décembre, quelque 5.000 policiers relevant des unités mobiles seront dotés d’un nouvel équipement, qui consiste en une petite caméra, de la taille d’un smartphone, que l’on clipse à la pochette de la veste ou au ceinturon. Cette technologie est déjà en usage au sein du corps de la police française depuis 2016, et est appelée caméra-piéton.

Du point de vue opérationnel, et face à la survenue de tout événement (verbalisation, interpellation d’un criminel, rixe, insultes ou violences…), le policier impliqué déclenche immédiatement sa caméra qui se mettra aussitôt à consigner, par le son et l’image, le déroulement des faits.

L’objectif de cet appareil est ainsi d’être un témoin parfait au cas où il y aurait outrage à un agent de la paix dans l’exercice de ses missions ou, a contrario, un dépassement de la part d’un policier comme des insultes, des coups ou une interpellation trop musclée et humiliante… Dans ce dernier cas de figure, la DGSN, en ligne droite de sa stratégie de responsabilisation et de reddition des comptes, sanctionnera son personnel fautif proportionnellement à ses actes.

Par ailleurs, et toujours dans le cadre cette la politique de modernisation, Al Ahdath ajoute que la DGSN est en passe de généraliser les bases de données biométriques à toutes les missions diplomatiques du royaume à l’étranger. Elle vient ainsi d’en doter cinq nouveaux consulats. Désormais les Marocains résidant à l’étranger auront un service de proximité qui leur permettra de se faire délivrer sur place, et avec la célérité requise, tous les documents personnels dont ils auront besoin.

À lire aussi:
Des dizaines de gendarmes sanctionnés pour sabotage de caméras de surveillance

Laisser un commentaire