Reboisement de la forêt urbaine Hilton de Rabat

Les travaux de reboisement de la forêt urbaine Ibn Sina « Hilton » à Rabat ont été lancés, jeudi, en présence d’un groupe d’écoliers du Lycée collégial Lalla Kenza, dans le cadre de la stratégie du Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification pour la gestion des forêts urbaines et périurbaines.

 
Placé sous le thème « Cri d’une ville: Notre forêt urbaine est notre vie », ce projet s’inscrit dans la stratégie du Haut-Commissariat prévoyant, outre les plantations, certaines actions relatives à l’aménagement des sentiers et aires de jeux, à l’installation des équipements sportifs, du mobilier urbain et signalétique pour une enveloppe budgétaire dépassant les 30 millions de dirhams.

Cette stratégie vise, d’une part, à protéger durablement la forêt de la surfréquentation et l’extension urbaine et, d’autre part, à satisfaire les besoins environnementaux des citoyens, qui sont de plus en plus demandeurs d’espaces verts et de forêts urbaines, a souligné le Haut-Commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification, Abdeladim Lhafi, dans une déclaration à la presse. 

« Cette approche est totalement différente à l’approche strictement forestière, vu que nous sommes tenus d’amener un certain nombre d’équipements et d’infrastructures permettant de préserver cet espace. Elle s’inscrit dans le cadre du réseau des 11 forêts urbaines et périurbaines de la ville qui s’étale sur plus de 2500 ha », a expliqué Lhafi.

L’implication des jeunes dans cette opération, a-t-il noté, a une symbolique particulière, ne s’agissant pas uniquement de remettre à niveau ces espaces mais encore les préserver dans leur état et essayer de semer cette conscience écologique auprès de chaque citoyen dès le jeune âge pour préserver le patrimoine environnemental.

À lire aussi:
Rechargez votre téléphone grâce aux arbres à Marrakech !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.