Un député sénégalais redoute que son pays se transforme en « souk marocain »

L’implantation des entreprises marocaines en Afrique subsaharienne ne fait pas que des heureux. C’est le cas de l’économiste et député sénégalais Mamadou Lamine Diallo.

La nouvelle dynamique économique marocaine impulsée depuis quelques mois par le roi Mohammed VI, et qui se traduit notamment par l’implantation des entreprises nationales en Afrique subsaharienne, ne fait pas que des heureux. En particulier, l’économiste et député sénégalais Mamadou Lamine Diallo redoute l’entrée du Maroc dans l’espace économique ouest-africain. «Si on laisse Macky Sall poursuivre sa politique, le Sénégal sera transformé en un souk d’importations du Maroc ou d’ailleurs financées par la rente pétrolière ou gazière», a mis en garde l’élu dans sa question hebdomadaire au gouvernement, rapportée mercredi 29 novembre par des médias locaux.

«Interrogé par les industriels sur l’entrée du Maroc, le Président de l’APR (Sall, NDLR) leur demande d’être compétitifs. M. Macky Sall, on ne nait pas compétitif, on le devient! C’est à partir d’une complicité dynamique entre l’Etat et les filières industrielles bien choisies que s’amorce l’émergence. Or, la politique du gouvernement affaiblit l’industrie locale notamment les industries alimentaires dont l’activité́ baisse selon le ministère des Finances», a continué l’élu, qui accuse le président sénégalais de manquer de «patriotisme économique».

Une pensée sur “Un député sénégalais redoute que son pays se transforme en « souk marocain »

  • 28 août 2018 à 19 h 28 min
    Permalink

    Il prefere les Whites qui le reduiront a l esclavagisme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.