Possible participation inédite d’Israéliens à un tournoi d’échecs à Ryad

Sept joueurs d’échecs israéliens, soutenus par la Fédération internationale, ont déposé une demande de visa pour participer à un tournoi en Arabie saoudite, une présence qui constituerait une première pour ces pays n’entretenant pas de relation diplomatique.

Ces sept joueurs (cinq hommes et deux femmes) ont déposé une demande pour participer à un championnat du monde de parties rapides et Blitz prévu à Ryad du 26 au 30 décembre, a indiqué un porte-parole de la Fédération israélienne, Lior Aizenberg.

Israël et l’Arabie Saoudite n’entretiennent pas de relations diplomatiques. La présence officielle d’Israéliens à Ryad constituerait ainsi une première remarquable, au moment où les responsables israéliens multiplient les déclarations sur des contacts entre les deux pays, sur fond d’hostilité commune à l’Iran.

Georgios Makropoulos, vice-président de la Fédération internationale (FIDE), a précisé que les formulaires avaient été transmis aux organisateurs saoudiens et que ces demandes attendaient « une réponse ».

« Nous déployons d’énormes efforts pour que tous les joueurs obtiennent leur visa », a ajouté M. Makropoulos dans un communiqué.

La Fédération israélienne a de son côté dit soutenir la décision de la FIDE d’organiser le tournoi en Arabie Saoudite, « associée à l’engagement de la FIDE de veiller à ce que la participation des Israéliens ne soit sujette à aucune restriction », a dit à l’AFP M. Aizenberg.

« Nous attendons des Saoudiens, aidés par la FIDE, qu’ils approuvent nos demandes de visas », a-t-il ajouté.

Selon lui, le président de la Fédération israélienne, Zvika Barkai, a discuté de cette question avec M. Makropoulos et avec le président de la FIDE, Kirsan Ilyumzhinov, qui s’est rendu récemment en Israël.

Au-delà du seul cas de l’Arabie saoudite, les sportifs israéliens sont souvent confrontés à des difficultés lorsqu’ils veulent participer à des compétitions au Proche-Orient.

Lundi, un lutteur iranien a été félicité par les autorités de son pays pour avoir volontairement perdu un combat lors d’une compétition internationale en Pologne durant le week-end, afin d’éviter d’affronter un adversaire israélien au tour suivant.

À lire aussi:
Le PJD et le MUR s’opposent à la participation d’un Israélien à un championnat de judo à Marrakech

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.