Sahara: le Polisario pourrait empêcher les bateaux européens de pêcher

Le responsable des relations extérieures du Front Polisario auprès de la Minurso, Mohamed Khadad, a prévenu cette semaine qu’il pourrait interdire aux bateaux provenant des Îles Canaries de pêcher au large du Sahara si son mouvement ne parvenait pas à obtenir une solution définitive sur le Sahara.

« La pêche dans les eaux du Sahara Occidental est une tradition des Îles Canaries, nous la respectons et nous voulons qu’elle continue, mais nous ne pouvons accepter que ce soit le Maroc qui négocie et qui bénéficie de l’exploitation de ces accords de pêche », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse organisée après la décision de la Cour de Jutice de l’Union Européenne (CJUE) de ne pas inclure le Sahara dans les accords de pêche avec le Maroc, rapporte l’agence EFE.

>> A lire aussi: Le Maroc met à Genève l’Algérie face à ses contradictions

Il a également rappelé que le Front Polisario était disposé à « entamer des négociations et des accords dans le cadre légal défini par le CJUE pour la continuité de la pêche dans les eaux sahraouies ».

Dans un communiqué, le Polisario a indiqué qu’il avait dorénavant la loi de son côté, alors que l’avocat du mouvement, le Français Gilles Devers, a demandé aux entreprises originaires des Canaries de s’abstenir de toute activité économique dans la ville de Dakhla, menaçant de tribunaux toute entreprise y investissant.