Politique migratoire: l’Espagne appelle l’UE à soutenir les efforts du Maroc

L’Espagne fait pression sur l’Union européenne pour que cette dernière conclue un accord de coopération avec le Maroc en matière de migration comme celui qu’elle a signé avec la Turquie.

L’information est rapportée ce lundi 12 février par le quotidien local ABC. La même source explique que l’Espagne souhaite que l’Union européenne apporte son aide au Maroc dans le domaine migratoire, d’autant que le Royaume fait preuve d’efforts importants afin de renforcer le contrôle sur ses frontières et d’empêcher ainsi des milliers de migrants subsahariens d’atteindre le vieux continent.

Ces efforts, souligne la publication, font aujourd’hui du Maroc un pays de destination et non de transit vers l’Europe, avec toutes les charges qui en découlent. Le secrétaire d’État espagnol à la Sécurité, José Antonio Nieto, fait valoir dans une déclaration à ABC, que le Maroc «déploie un effort supplémentaire énorme pour mener fidèlement sa coopération avec l’Espagne en matière d’immigration», notant que des demandes sont adressées de manière constante à l’agence européenne Frontex, portant sur la nécessité de mettre en marche une «politique stable et bien ordonnée sur le plan stratégique» pour aborder cette problématique migratoire.

Le responsable espagnol cite en exemple l’alliance conclue avec la Turquie qui a porté ces fruits pour juguler les flux migratoires avec l’Europe. «Le Maroc, qui coopère depuis longtemps et de manière fidèle en la matière sans recevoir grand-chose en retour, a lui aussi besoin d’aide», ajoute le secrétaire d’État espagnol.

L’idée de ce dernier est de soutenir les efforts du Maroc pour rendre sa politique migratoire encore plus efficace, tout en limitant ses incidences économiques ou sociales.