Le maire de Casablanca jette 3000 benne à ordures!

Depuis deux mois, les bennes à ordures de Sita Blanca ont disparu des quartiers Anfa, Maârif, Sidi Belyout, Ben Msick, Moulay Rachid, Sidi Othmane et Sbata, à Casablanca. Elles ont été remplacées par d’autres bacs à déchets.

Selon le journal Assabah, 3000 bennes achetées de Suisse à 4,5 milliards de centimes, conformément au cahier de charge de 2014, ont été tout bonnement jetées par le maire de Casablanca, Abdelaziz El Omari, dans une décharge «clandestine» à quelques mètres du parc Sindibad, à Ain Diab.

Après inspection, les sources du quotidien ont effectivement constaté des milliers de bennes entassés sur les restes d’arbres qui meublaient les lieux. Le maire a, de plus, donné ses instructions pour que les bacs soient jetés loin des regards afin de cacher l’affaire et éviter de susciter tout débat.

Le conseil de Casablanca s’est ainsi débarrassé des restes de Sita Blanca, la société française qui détenait la gestion déléguée des déchets ménagers avant la résiliation de son contrat en septembre 2017.

Depuis son arrivée, El Omari a fait des mains et des pieds pour se débarrasser de ces bennes à ordures qui, selon lui, ne correspondraient pas aux « habitudes » des Marocains. Il estime même que ces bacs impactent l’hygiène de la métropole. C’est pour cette raison que le contrat avec SITA Blanca a été rompu avant que les bennes à 4,5 milliards soient jetées en cachette.