La promotion du développement humain en Afrique au cœur des préoccupations de SM le Roi Mohammed VI

La promotion du développement humain en Afrique figure au cœur des préoccupations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a affirmé l’agence argentine indépendante d’information « Alternative Press Agency  ».

Dans un article intitulé « Mohammed VI propose des solutions à la problématique de l’immigration », l’agence spécialisée dans les questions stratégiques, relève que la promotion du développement humain au profit des Africains se trouve au cœur des préoccupations géopolitiques de Sa Majesté le Roi, leader de l’Union Africaine sur la question de la migration. Pour l’auteur de l’article, l’universitaire et expert argentin en sciences politiques, Adalberto Carlos Agozino, SM le Roi Mohammed VI ne ménage aucun effort pour trouver des solutions à la problématique de la migration et à d’autres défis auxquels est confronté le monde d’aujourd’hui, comme la lutte contre le changement climatique.

A cet égard, l’agence argentine a mis en avant le contenu du message adressé par SM le Roi Mohammed VI au 30ème Sommet de l’Union africaine (UA) qui a tenu ses travaux les 28 et 29 janvier au siège de l’organisation continentale à Addis-Abeba, notant que Sa Majesté le Roi a choisi ce conclave pour présenter l’ « Agenda Africain pour la Migration ».

L’agence a mis en lumière l’appel de Sa Majesté le Roi quant à la nécessité « d’adopter une perspective positive sur la question de l’immigration, en donnant la priorité à la logique humaniste de la responsabilité commune et à la solidarité », en soulignant que SM le Roi a proposé, dans le cadre de « l’Agenda Africain pour la Migration », la création d’un observatoire africain pour la migration ainsi que du poste d’envoyé-spécial de l’Union Africaine chargé de la migration.

Et d’ajouter que la proposition faite par le Royaume du Maroc a reçu immédiatement une approbation positive de la part des délégations des pays participant au sommet, et de la part du Secrétaire général de la Communauté des pays sahélo-sahariens (CEN-SAD), Ibrahim Sani Aban, qui a salué la « fine analyse » présentée par SM le Roi, dans le cadre de « l’Agenda Africain pour la migration ».

L’article conclut que le Maroc a accordé un traitement humain aux migrants originaires des pays d’Afrique sub-saharienne, conformément à une approche globale, en soulignant que le Royaume avait réglé le statut de milliers de ces immigrants qui ont choisi le Maroc, en tant que pays de résidence.