Exportations des produits du Sahara: le Polisario réclame 240 millions d’euros à l’UE

Le Front Polisario réclame 240 millions d’euros par an de « dommages et intérêts ». Les séparatistes contestent la légalité des exportations des produits du Sahara vers l’Union Européenne (UE) car elles se font sans leur consentement.

Dans une interview accordée le 30 janvier par Giles Devers, avocat du front séparatiste à l’agence Europa Press, le représentant de la « RASD » annonce que le front séparatiste compte déposer une plainte contre les entreprises européennes pour exiger des paiements directs au Polisario, « représentant légitime » des provinces du Sahara, selon l’avocat.

« Nous avons des chiffres précis, il y a un chiffre d’affaires de 240 millions d’euros par an des exportations du Sahara à l’UE », signale l’avocat du front avant de lancer: « nous allons demander ce chiffre (…) ils sont très généreux ».

Pour rappel, un avis rendu public le 10 janvier devant la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) par son avocat général Melchior Wathelet avait estimé que l’UE, qui exploite les eaux au large du Sahara pour ses activités de pêche, « ne respecte pas le droit du peuple du Sahara occidental à l’autodétermination ».