Des élus PAM et PPS arrêtés pour homosexualité et ivresse publique

C’est une affaire qui a fait scandale dans la province de Chichaoua. Un conseiller (PAM) de la commune de Mejjat, son complice et un vice-président (PPS) de la même commune ont été inculpés lundi pour homosexualité et coup et blessure et état d’ivresse manifeste dans la voie publique, rapporte Al Akhbar dans son édition du mercredi 31 janvier.

 

Selon le quotidien, le tribunal de première instance de la ville de Imintanout, province de Chichaoua, a condamné lundi un conseiller communal du PAM ainsi qu’une autre personne à un mois de prison chacun et respectivement à des amendes de 3000 et 1000 dirhams, alors qu’un vice-président de la commune de Mejjat du PPS a écopé d’une amende de 500 DH.

Les faits remontent à la matinée du dimanche 29 janvier lorsque le conseiller PAM s’est rendu ivre et couvert de sang au centre de la gendarmerie de la commune. Il a alors déclaré à un gendarme qu’il a été agressé par un membre PPS de la commune aidé par un trentenaire avant d’être violé à tour de rôle par les deux personnes, relate Al Akhbar.

Les éléments de la gendarmerie se sont par la suite dirigés vers le domicile où ont eu lieu les faits afin interpeller l’élu PPS et son complice. Après interrogatoire des trois personnes, le procureur du roi du tribunal de première instance de Imintanout a décidé de poursuivre le vice-président de la commune en état de liberté pour ivresse manifeste dans les lieux publics, et de poursuivre en état d’arrestation provisoire le conseiller PAM et l’autre personne pour homosexualité, coup et blessure et ivresse manifeste dans un lieu public, précise le quotidien.