Tourisme: La SMIT en road show aux Etats-Unis

La Société Marocaine d’Ingénierie Touristique (SMIT) entreprend depuis le 25 janvier un road show aux Etats-Unis destiné à promouvoir les opportunités d’investissement dans le secteur touristique au Maroc.

La mission, le première du genre, organisée en partenariat avec l’ambassade du Maroc à Washington et la National US Arab Chamber of Commerce (NUSACC), constitue une opportunité excellente pour les entreprises et les particuliers américains désireux d’investir dans le secteur touristique à forte croissance au Maroc.

Ce voyage, qui comprend trois étapes Los Angeles, Washington et New York, a pour objectifs de mettre en avant les atouts du secteur touristique au Maroc, sa position géostratégique, sa stabilité, ses infrastructures, son climat favorable aux affaires et les incitations qu’il offre aux investisseurs, y compris l’accord de libre-échange Maroc-USA, ainsi que d’étudier les possibilités de partenariat ou de soutien aux hommes d’affaires intéressés par les opportunités d’investissement dans le secteur.

Ces opportunités comprennent la possibilité d’acquisition d’actifs hôteliers ou de stations touristiques existants; de développement de projets de tourisme vert dans des destinations émergentes, matures ou haut de gamme; l’investissement dans des sociétés de porte-feuilles publiques ou privées impliquées dans des investissements et des opérations touristiques; ou l’investissement dans les actions de sociétés cotées à la Bourse de Casablanca qui offrent une exposition aux investissements et aux activités touristiques.

Au menu de cette tournée figurent des table-rondes, des rencontres avec des représentants de haut niveau des entreprises ciblées et des entretiens en B2B axés sur la présentation d’opportunités spécifiques et les modalités d’investissement, de partenariat ou de soutien, ainsi que la discussion de l’opportunité d’organiser des visites au Maroc.

Lors d’une table-ronde, lundi au siège de la NUSACC à Washington, le président du Directoire de la SMIT, Imad Barrakad, et le Directeur de la Stratégie et de la Coopération au ministère du Tourisme, Tarik Sadik, ont appelé la communauté d’affaires américaine à diversifier leur portefeuille en investissant dans le tourisme marocain, un secteur qui connaît une croissance à deux chiffres et qui jouit de la priorité dans les plans gouvernementaux.

Ils ont mis en avant les infrastructures compétitives du Maroc, à savoir la ligne ferroviaire à grande vitesse, un réseau d’autoroutes modernes, 19 aéroports internationaux, dont celui de Casablanca qui constitue un hub pour l’Afrique et la région MENA.

Les membres de la délégation marocaine ont aussi souligné la stabilité et la sécurité du Royaume, comme en témoigne le classement du Maroc au top 20 destinations dans le monde en terme de sécurité des touristes, ou dans la catégorie numéro 1 des pays les plus sûrs pour les touristes américains, selon le département d’Etat US, sans oublier celui de Doing business de la Banque mondiale, dans lequel le Maroc a gagné 60 points entre 2010 et 2018, le plaçant au même niveau des pays européen en termes de climat des affaires.