Mohamed Boussaid: le chômage des diplômés est un défis

 L’intégration des jeunes et des femmes de la région Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (MENA) dans le marché de l’emploi sera, mardi, au centre des débats de la conférence de Marrakech de haut niveau, a indiqué, lundi, à Marrakech, le ministre de l’Économie et des finances, Mohamed Boussaid.

« Le chômage des jeunes diplômés en particulier constitue l’un des grands défis de cette région du monde », a déclaré Boussaid à la presse en marge de cette rencontre organisée les 29 et 30 janvier sous le thème « Possibilités pour tous: promouvoir la croissance, l’emploi et l’inclusion dans le monde arabe ». L’emploi est lié à la croissance et aux investissements, qui sont tributaires d’un climat de stabilité, a-t-il insisté, notant que le modèle de développement dans la région MENA créé des disparités sociales et entre les hommes et les femmes.

Boussaid a indiqué que le Maroc présentera, lors de cette conférence de haut niveau, son expérience sur les politiques sectorielles dans les domaines industriel, agricole, touristique et énergétique, ainsi que ses efforts en faveur de l’amélioration du climat d’affaires, de la compétitivité et de la lutte contre la corruption, qui sont tous des facteurs qui impactent la croissance et la création de postes d’emploi pour les jeunes et les femmes.

Organisée par le Fonds monétaire international (FMI), le Fonds Monétaire Arabe (FMA), le Fonds arabe pour le Développement Economique et Social (FADES) et le gouvernement marocain, cette conférence rassemble les décideurs, les dirigeants d’entreprises et les représentants de la société civile des pays arabes pour échanger leurs idées et leurs expériences sur les moyens de créer des millions d’emplois en exploitant de nouvelles sources.

Lors de cette rencontre, les intervenants abordent plusieurs réflexions qui portent sur les moyens de multiplier les débouchés en faveur des femmes et des jeunes en mettant en valeur l’innovation et l’esprit d’entreprise, la promotion de la transparence et de la technologie pour exploiter le potentiel de la région; et la définition de politiques propices à une croissance plus forte et plus inclusive.