Lancement de l’événement Wallon: « Marché cible 2018 : Focus sur le Maroc »

L’Agence wallonne à l’Exportation et aux investisseurs étrangers (AWEX) a lancé, lundi à Namur, son événement « Marché cible 2018 : Focus sur le Maroc » , une initiative qui mettra à l’honneur tout au long de cette année la coopération économique maroco-belge, avec une série d’actions destinées à explorer les opportunités d’affaires dans le Royaume.

Le séminaire de lancement de cet événement a été ouvert par la directrice générale commerce extérieur de l’AWEX, Chantal de Bleu, et l’ambassadeur du Maroc en Belgique et au Grand Duché de Luxembourg, Mohamed Ameur, qui ont souligné l’importance de cet événement qui sera une occasion de mettre en avant le potentiel énorme du marché marocain pour promouvoir davantage les relations économiques et commerciales entre les deux pays.

L’AWEX, qui s’occupe de la promotion du commerce extérieur et de l’accueil d’investisseurs étrangers pour la Wallonie, considère le Maroc comme « un partenaire prioritaire » de son action au vu de ses atouts économiques indéniables, a d’emblée affirmé Mme Chantal de Bleu, pour expliquer, à juste titre, le choix de Royaume comme marché cible de son agence pour cette année. Elle a indiqué que cette initiative annuelle vise à focaliser sur un marché à fort potentiel à prospecter, présentant de nombreux secteurs porteurs, et une économie caractérisée par une croissance rapide et des fondamentaux solides, ce qui est le cas du Maroc.

La proximité géographique du Maroc, porte d’entrée vers le continent africain, ouvert sur l’Atlantique et la Méditerranée, est un atout majeur qui conforte l’attractivité du Royaume aux yeux des investisseurs étrangers, notamment européens, a relevé la directrice générale de l’AWEX qui table sur cette initiative pour sensibiliser davantage les opérateurs économiques wallons et belges en général sur les opportunités d’investissement dans le Royaume qui, de surcroît, a conclu plusieurs accords de libre échanges avec différents pays et ne cesse de renforcer sa présence sur le continent africain.

Mme De Bleu a révélé que l’AWEX a prévu, dans le cadre de cette année, plusieurs actions économiques et commerciales en faveur des opérateurs wallons et marocains, une programmation qui a débuté dès lundi matin avec une table-ronde sur l’agroalimentaire qui occupe une place de choix dans l’économie marocaine (27 pc de la production industrielle). Elle a cité notamment la participation du Maroc en qualité d’invité d’honneur au pavillon de l’AWEX au Salon International de l’Immobilier MIPIM prévu à Cannes, ce qui donnera plus de visibilité sur le marché marocain, la participation des entreprises wallonnes au Salon International de l’Agriculture au Maroc à Meknès (SIAM), l’organisation d’un séminaire à Casablanca avec un focus sur le secteur BTP et les énergies renouvelables.

Mais le point d’orgue de cette programmation sera, a-t-elle indiqué, la mission économique de haut niveau au Maroc avec la participation de plusieurs ministres fédéraux et régionaux. « Le Maroc est incontestablement partenaire essentiel, nous partageons plusieurs valeurs communes, malgré nos différences cultuelles qui sont source d’enrichissement », a-t-elle dit. Pour sa part, M. Ameur a souligné la pertinence du choix du Maroc pour être à l’honneur de l’événement économique phare de l’Agence wallonne à l’Exportation et aux investisseurs étrangers, « un choix qui se justifie par la place qu’occupe le Maroc en Belgique et la Belgique au Maroc sur les plans humain, culturel, historique et politique ».

« Le Maroc est un pays à grand potentiel mais n’est pas suffisamment exploré par les entreprises belges », a relevé l’ambassadeur qui souhaite que cette année sera l’occasion de « réfléchir ensemble sur les moyens de hisser les relations économiques et commerciales bilatérales au niveau des relations politiques, cultuelles et humaines ». Il a saisi cette occasion pour mettre en avant la dynamique de développement et de reformes que connaît le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, citant les différentes avancées enregistrées dans divers domaines (politique, économique, droits de l’homme…).

Ces réalisations, confortées par la stabilité politique et économique dont jouit le Maroc, sa sécurité, son statut avancé auprès de l’Union européenne ou encore sa nouvelle politique africaine, sont autant d’atouts à même d’attirer les investisseurs et partant contribuer à consolider davantage la coopération maroco-belge, a noté M. Ameur, se disant convaincu que les relations économiques Wallonie-Maroc ont un potentiel énorme à explorer et à mettre en avant.

Espérant que l’année 2018 sera une occasion pour « engager une réflexion et un véritable débat avec les partenaires économiques et privés des deux pays pour une implication plus forte dans les relations économiques et commerciales », l’ambassadeur a préconisé la mise en place d’un groupe d’impulsion pour établir un état des lieux et mettre en place une stratégie pour rehausser les échanges. Lors de cette rencontre, à laquelle ont pris part des opérateurs économiques belges et marocains, plusieurs exposés ont été présentés sur les opportunités d’investissement et le climat des affaires au Maroc, ainsi que sur des success stories menées au Maroc et en Belgique.