30ème sommet de l’UA: Bourita satisfait des résultats

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, s’est dit «satisfait» des résultats du 30ème sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA), qui a pris fin lundi en fin d’après-midi, à Addis-Abeba.

«Le Maroc a plusieurs raisons d’être satisfait de sa participation au 30ème Sommet de l’UA», a déclaré Bourita, lors d’une conférence de presse, à l’issue de ces assises africaines.

Un an après son retour au sein de sa famille institutionnelle africaine, le Maroc a activement participé à plusieurs réunions et activités du bloc panafricain, a dit le ministre, soulignant que le 30ème sommet de l’UA a été marqué en particulier par la présentation du rapport de Sa Majesté le Roi Mohammed VI sur la question de la migration. Il s’agit, a-t-il souligné, d’«une question fondamentale pour l’Afrique, un enjeu crucial pour la relation entre le continent et ses partenaires et un thème où l’économique, le sécuritaire, le politique et le social se rejoignent».

Le Rapport du Roi a été bien accueilli par les chefs d’Etat et de gouvernement africains, a-t-il fait observer, soulignant que le Souverain a tenu à ce que ce rapport soit élaboré sur la base d’une approche consultative et participative. Et d’ajouter que le rapport a été «construit selon une démarche pragmatique et réaliste de la question de la migration, une approche qui dissipe les malentendus, rectifie les stéréotypes et présente les réalités de la migration dans le continent africain».

Dans ce rapport, a-t-il ajouté, «Sa Majesté le Roi ne s’est pas contenté du diagnostic mais a présenté une approche pour gérer cette question, sur la base de la responsabilité partagée et d’une démarche solidaire et humaniste». Revenant sur l’élection du Maroc au sein du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA, Bourita a souligné que le Maroc a pu recueillir 70% des voix des pays membres de l’UA, malgré les tentatives désespérées des adversaires du Royaume de contrer cette candidature. «Finalement, la sagesse africaine a prévalu et le Maroc a pu accéder à cette instance importante» , s’est-il félicité.

Avec son entrée au CPS, le Maroc y apportera toute son expertise et œuvrera dans le sens de l’amélioration des rapports du CPS, a-t-il dit, soulignant que le Maroc va apporter une contribution constructive aux travaux de cette instance centrale de l’UA. S’agissant de la question du Sahara marocain, Bourita a fait savoir que le 30ème sommet de l’UA a réitéré la validité de la résolution adoptée par l’organisation lors de son 29ème sommet, tenu en juillet dernier à Addis-Abeba. Laquelle résolution appelle l’UA à soutenir les efforts des Nations unies pour trouver une solution politique à cette question, a-t-il ajouté. Cette résolution «confirme le leadership des Nations unies pour le règlement de cette question», a souligné le ministre.

Bourita a, d’autre part, noté que le Maroc a pu également intégrer lors de ce sommet, des éléments nouveaux, citant la question du recensement des réfugiés selon les règles et les procédures du Haut Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés.