Le Maroc en demi-finale du CHAN pour la première fois de son histoire

Le Maroc disputera mercredi 31 janvier la demi-finale du Chan. Il affrontera le vainqueur de la rencontre Libye-Congo qui devait se jouer dimanche au Grand Stade d’Agadir.

Samedi, dans une ambiance indescriptible, les hommes de Jamal Sellami ont mis fin au rêve des Brave Warriors en s’imposant avec l’art et la manière (2-0). Ils ont réalisé un match énorme. Sellami, qui avait commencé le tournoi avec un 4-3-3, a opté face à la Namibie pour un schéma tactique de 4-4-2. Ce système a permis au onze national d’exercer un pressing infernal sur la Namibie afin de l’empêcher de jouer. Une tactique qui a donné ses fruits puisque le Maroc a pris à la gorge son adversaire du jour dès le coup d’envoi de la partie. Ayoub El Kaabi (15e), Ismaël El Haddad (25e) et Badr Banoun (30e) ont tous eu une balle de but dans les pieds, mais aucun ne l’a concrétisée.
C’est à la 36e minute qu’Ayoub El Kaabi débloque la situation. L’attaquant de la Renaissance sportive de Berkane a été fauché à l’entrée de la surface de réparation. L’arbitre de la partie, Mahamadou Keita, a sifflé logiquement une faute en faveur du Maroc. Un coup franc joué très vite par Walid El Karti qui a mis sur orbite El Kaabi. Ce dernier avec beaucoup de sang-froid a battu le gardien namibien, Loydt Jaeuavi Kazapua. Ce but, de l’avis de l’entraîneur des Brave Warriors, a fait mal à ses joueurs qui avaient du mal à se reconcentrer. 

Saïdi délivre les 36.000 supporters en inscrivant le deuxième but

De retour des vestiaires, les Lions locaux ont multiplié les actions dès l’entame de la seconde mi-temps. Ismaël El Haddad (53e) et Ayoub El Kaabi (47e) ont failli libérer les supporters du complexe Mohammed V. Mais ce n’était que partie remise, puisque sur un corner botté par Achraf Bencharki, Salaheddine Saïdi, d’une tête décroisée, double la mise pour le Maroc (54e). Plus rien ne sera marqué jusqu’au coup de sifflet final. Le Maroc a réussi l’essentiel en écartant la coriace équipe de la Namibie et se qualifie pour la première fois de son histoire en demi-finale du Championnat d’Afrique des joueurs locaux. 

El Kaabi, meilleur buteur du CHAN

Auteur samedi de son sixième but dans la compétition, Ayoub El Kaabi est devenu le meilleur buteur du CHAN sur une seule compétition avec six réalisations. L’attaquant de la Renaissance sportive de Berkane est la grande révélation de ce tournoi. Il lui reste encore deux matchs à jouer pour améliorer ses statistiques et, pourquoi pas, établir un record qu’il sera difficile d’aller chercher dans les prochaines éditions.

Salaheddine Saïdi élu homme du match

Élément incontournable dans le dispositif de Jamal Sellami, Salaheddine Saïdi a réalisé samedi un grand match face à la Namibie en quart de finale du CHAN. Le milieu défensif du WAC a été précieux dans la récupération et la relance. Cerise sur le gâteau, il a inscrit le deuxième but du Maroc. Il a été en toute logique élu joueur du match. «Je suis content, très heureux de ce titre d’homme du match, mais aussi de la qualification de mon équipe», a indiqué le joueur à la fin de la rencontre.

Déclarations

Jamal Sellami, entraîneur du Maroc
«On satisfait jusqu’à présent. On mérite d’être champion»

«Nous avons une équipe performante et efficace, composée de joueurs qui ont de l’expérience. On a un bon groupe qui vit bien. C’est la qualité de nos joueurs qui a fait la différence face à la Namibie qui est une très bonne équipe. On a exercé un pressing infernal sur cette équipe, c’est pour cela qu’ils n’ont pas pu jouer sur leur qualité. On a analysé cette équipe qui joue bien en bloc compact. Et on a su comment gagner. On est satisfait. On mérite d’être champion. Nous voulons remporter le trophée, c’est notre objectif. On va continuer à travailler.»

Ricardo Mannetti, entraîneur de la Namibie
«Je suis un peu déçu de la défaite, mais fier de mes joueurs» 

«Je suis un peu déçu en tant qu’entraîneur national de la Namibie. Mais je suis heureux de la performance de mes joueurs. Ce soir, il n’y avait rien à faire face au Maroc qui nous a été supérieur sur tous les plans, que ce soit tactiquement ou physiquement. C’est une des meilleures équipes de ce tournoi. Elle nous a dominés et il fallait s’y attendre, car elle renferme dans ses rangs de grands joueurs. Je ne vais pas trouver des excuses et parler de l’arbitrage. L’arbitrage fait partie du jeu. Nous avons fait de notre mieux et les joueurs sont à féliciter.»