Laâyoune: des conseillers communaux en prison pour escroquerie

Le cerveau de la bande, vice-directeur de la perception, a écopé de 15 ans de prison ferme, alors qu’un conseiller en a eu pour une peine de 5 ans.  Les sentences  de la Chambre criminelle près de la Cour d’appel de Marrakech ont été prononcées par contumace, vu que les membres de la bande ont pris la poudre d’escampette et ont fui le territoire national sitôt qu’ils avaient su que leurs magouilles ont été mises à nu. Quant au responsable d’une société privée, il a été condamné à 5 ans de prison, alors qu’une autre personne ayant des responsabilités similaires a écopé de 3 ans de prison. L’ancien percepteur régional de Laâyoune, lui, a été innocenté.

Les faits remontent à 2014 lorsque les mis en cause ont été présentés devant le procureur général près le tribunal des crimes financiers de Marrakech. Les chefs d’accusation retenus contre eux sont le détournement de sommes faramineuses de la perception de Laâyoune, via des virements fictifs,  à l’aide  de données informatiques falsifiées et par la création de communes et de sociétés fantômes. 

Le total des sommes  sonnantes et trébuchantes détournées avait atteint le chiffre inouï de 6  milliards de centimes, qui avaient atterri dans des comptes personnels par des moyens criminels dignes de malfrats professionnels ou d’une mafia sicilienne.