Bientôt de la viande russe dans les assiettes marocaines

La viande bovine russe et ses produits dérivés feront bientôt leur entrée dans le marché marocain. C’est ce que rapporte le service fédéral russe de surveillance vétérinaire et phytosanitaire.

Les échanges commerciaux entre la Russie et le Maroc devront se renforcer davantage avec l’ouverture du marché marocain à la viande bovine russe et à ses produits adaptés, a rapporté samedi le service fédéral russe de surveillance vétérinaire et phytosanitaire.

« Le Royaume du Maroc ouvrira son marché à la viande bovine russe et à ses produits, ce qui contribuera à augmenter le volume des échanges commerciaux entre les deux pays », a indiqué un communiqué dudit service, cité par l’agence de presse Novosti, ajoutant que « le volume du commerce bilatéral devrait être en ligne avec le potentiel des deux pays et leurs solides relations économiques ».

Les autorités compétentes des deux pays « adopteront bientôt les certificats vétérinaires devant accompagner les livraisons de viande au Maroc », a relevé la même source.

« Le Royaume a donné son approbation après qu’une délégation marocaine a visité les compagnies de viandes russes pour s’assurer de leur conformité aux normes vétérinaires et de sécurité sanitaire au Maroc », a indiqué Novosti.

La délégation s’est également enquise des procédures des autorités compétentes russes pour assurer la sécurité des produits animaux dans le pays.

Le Maroc est considéré comme l’un des partenaires commerciaux les plus importants en Afrique du Nord, le volume des échanges entre les deux pays ayant atteint en 2016 quelque 1,3 milliard de dollars, dont 724 millions de dollars d’exportations russes contre 566 millions de dollars d’importations marocaines, a noté la même source.