Scandale sexuel à Benslimane: les deux présidents de communes acquittés

Les deux présidents de communes dans la province de Benslimane ont été libérés vendredi 26 janvier pour absence de preuve d’adultère et suite au retrait de la plainte.

Accusés d’adultère, le président de la commune rurale Fdalate et la présidente de la commune rurale Oulad Ali Toualaa sont désormais libres comme l’air. Ils ont été acquittés, ce vendredi au tribunal de première instance de Mohamedia, pour absence de preuve d’adultère et suite au retrait de la plainte, nous apprend Mourad Ajouti, l’avocat de la présidente de commune.

« Ils n’ont pas été appréhendés dans un appartement contrairement à ce qui a été relayé dans la presse, poursuit l’avocat, mais dans la rue à la sortie d’un café. Ils étaient accompagnés d’une tierce personne », nous informe-t-il.

Concernant l’appartement qui a été cité, il servait, selon maître Mourad Ajouti, de local de travail aux employés des bureaux d’études qui travaillent en collaboration avec la commune rurale Fdalate.

Pour rappel, les services de police du district de Riad Salam de Mohammedia ont arrêté, dans la nuit de mardi 23 janvier, dans le quartier Al Wafae, le président de la commune rurale Fdalate et la présidente de la commune rurale Oulad Ali Toualaa suite à une plainte déposée par l’épouse du principal concerné qui l’accuse d’adultère.

Le quotidien Assabah, qui avait rapporté l’affaire dans son édition de ce jeudi 25 janvier, affirmait que la femme du premier mis en cause avait alerté la police, en indiquant l’existence et l’adresse d’un appartement dans lequel les deux amants se donnaient rendez-vous pour passer des moments intimes, à l’abri des regards.