Maroc-États-Unis: nouveau deal militaire financé par l’Arabie saoudite

L’Arabie saoudite et les États-Unis seraient tombés d’accord pour doter les Forces royales air marocaines de quatre avions de surveillance électronique et de reconnaissance militaire ultra-sophistiqués. Les hauts galonnés espagnols s’inquiètent. 

L’alerte vient d’être donnée par l’establishment militaire espagnol via « Defensa« , site spécialisé dans les questions d’armement. « Le Maroc pourrait recevoir quatre avions américains équipés de systèmes de surveillance électronique et de reconnaissance militaire israéliens », annonce ce site proche des milieux de renseignement militaire espagnol.
Le site évoque un accord entre les États-Unis et l’Arabie saoudite, en vertu duquel le royaume saoudien financerait l’achat de ces quatre avions de surveillance électronique et de reconnaissance militaire au profit des Forces royales air marocaines.

Les appareils objet du deal seraient de type Gulfstream G550 équipés pour effectuer des missions de reconnaissance de très longue durée et sur des distances importantes. Ils seraient équipés de manière à permettre la prise et la transmission en temps réel vers des stations au sol de photos et de vidéos avec une capacité nocturne et thermique en plus d’une voie jour. Mais aussi de radars permettant de détecter des cibles au sol sur une distance de 100 km. L’avion dispose aussi de la capacité de désigner des cibles au laser pour des attaques avec des Standoff missiles aériens, maritimes ou terrestres.

Selon nos informations, l’Algérie, principal rival militaire du Maroc, aurait acquis en 2016 trois appareils de ce type. Mais à en croire le site « Defensa », les avions qui seraient acquis par le Maroc dépasseraient de loin en capacité de renseignement ceux du voisin de l’Est.

À lire aussi:
Pourquoi les Etats-Unis ne veulent toujours pas d’Air Algérie?