Deux gendarmes jugés à Casablanca pour une violente agression

Deux gendarmes accusés d’agression physique sur un citoyen dans la ville de Berrechid font l’objet d’une poursuite judiciaire de la part de la victime ainsi que d’associations de la protection des droits de l’Homme.

L’un des deux accusés ne s’est pas présenté devant le tribunal correctionnel d’Aïn Sbaâ, justifiant son absence, à travers son avocat, par son transfert vers la localité frontalière de Guerguerat, selon Al Massae dans son édition du 25 janvier. Le juge a alors décidé de reporter l’audience au 20 février prochain, tout en appelant l’avocat du gendarme absent à préciser à son client qu’il doit être présent lors de la prochaine séance, sous peine d’être sanctionné.

Selon l’accusation, les deux gendarmes, à bord d’une voiture civile, ont failli renverser un piéton. À quoi ce dernier a réagi en proférant des injures et en faisant des gestes déplacés. Une altercation verbale s’est ensuivie, et les mots ont vite fait place à une pluie de coups de pied sur la victime, qui s’en est tirée avec une double fracture à la jambe gauche et une fracture du nez.

D’autre part, la victime est poursuivie à son tour pour agression verbale et menace d’utiliser la force.