Message de loyalisme à Mohammed VI du président de l’Instance nationale des adouls

Le cabinet royal a reçu un message de fidélité et de loyalisme adressé au roi Mohammed VI par le président de l’Instance nationale des adouls, Bouchaib El Fadlaoui.

Dans ce message, Bouchaib El Fadlaoui exprime, au nom des adouls membres de l’Instance, les sentiments les plus sincères de remerciements et de gratitude au roi pour la haute sollicitude dont le souverain entoure les adouls, ainsi que pour les orientations royales visant à promouvoir la profession des adouls, en vue de lui permettre d’occuper la place qui lui échoit parmi les métiers de la justice.

Les adouls du Maroc expriment leur fierté de la décision royale de charger le ministre de la Justice d’examiner de manière exhaustive la question de l’accès de la femme à la profession d’adoul et de la transmettre au Conseil supérieur des oulémas pour émettre un avis à son sujet, lit-on dans le message ajoutant que cela reflète l’intérêt particulier qu’accorde le roi à la profession d’adoul et le souci constant de l’Institution d’Imarat Al-Mouminine, de renouveler ses fondements, à travers la décision royale de charger le ministre de la Justice d’ouvrir devant la femme la profession d’adoul et de prendre les mesures nécessaires pour réaliser cet objectif.

Cette sage décision, qui ouvre la profession d’adoul devant la femme marocaine, a eu un grand impact sur tous les adouls du Maroc qui expriment, à l’unisson, leur soutien à cette initiative bénie qui s’inscrit dans le cadre de la sollicitude permanente dont le roi entoure les femmes et le souci constant du souverain de leur rendre justice et dignité, souligne le message.

L’instance nationale des adouls réitère sa mobilisation sans faille pour mettre en œuvre les hautes orientations de Mohammed VI assure que la femme adoul bénéficiera de toute l’attention au sein de cette institution ainsi que de toutes les attributions que lui confère la loi sans aucune discrimination, ajoutant que l’instance agira en toute sincérité en vue de faciliter l’accès de la femme à cette profession conformément à la volonté du roi.