Coup de filet dans la Gendarmerie: 29 hauts responsables arrêtés

Une trentaine de hauts fonctionnaires de la Gendarmerie royale, dont cinq colonels, ont été arrêtés dans le cadre d’un large coup de filet en lien avec des affaires de corruption et de trafic de drogue.

C’est une véritable opération mains propres que vient de lancer le nouveau patron de la Gendarmerie royale, le général Mohamed Haramou. Pas moins de vingt-neuf haut responsables de la Gendarmerie royale, dont cinq colonels, ont été arrêtés et mis à la disposition, lundi 22 janvier, du juge d’instruction chargé des crimes financier près la Cour d’appel de Rabat, rapporte le quotidien Assabah dans sa livraison du 24 janvier.

Le juge d’instruction a par la suite ordonné leur mise en détention, mardi soir, dans la prison locale d’El Arjat à Rabat. Ils sont entre autres poursuivis pour corruption, divulgation de secrets professionnels, participation à un réseau de trafic de drogue international ou encore assassinat du fils d’un juge à Marrakech.

Toujours selon nos confrères, le général de division Mohamed Haramou, successeur de Hosni Benslimane à la tête de la Gendarmerie royale, aurait donné des ordres à la brigade nationale des enquêtes judiciaires pour que tous les détenus, y compris les colonels, soient traités avec la plus grande sévérité.

Les 29 hauts responsables de la Gendarmerie appartiennent aux corps de la gendarmerie de Larache, Tanger, Tanger-med, Tétouan, Agadir, Settat et Marrakech.