Les détails du plan royal pour moderniser les Forces auxiliaires

Le roi Mohammed VI, chef suprême et chef d’état-major général des Forces armées royales, a approuvé, hier lundi 22 janvier, en Conseil des ministres, un plan pour la restructuration des Forces auxiliaires. En voici les grandes lignes.

Le projet de Dahir validé par le roi Mohammed VI est relatif à la réorganisation des Forces auxiliaires et à la définition du statut particulier de leurs membres, ainsi que les textes d’application y afférents.

«Ce projet élaboré en exécution des hautes Instructions royales, vise à moderniser et mettre à niveau ces Forces et à promouvoir leur situation, et ce, à travers la mise en place d’une nouvelle structuration, le renforcement des services centraux au niveau des deux inspections générales, la mise en place d’un mécanisme de coordination et de suivi entre elles et l’accès de leurs membres à la protection sociale nécessaire», souligne un communiqué dont lecture a été donnée par le porte-parole du Palais royal, Abdelhak Lamrini.

Le souverain a également approuvé trois projets de décrets relatifs respectivement à l’organisation des services centraux et déconcentrés de l’administration des Forces auxiliaires, à la définition des modalités d’application du statut particulier de ses membres et à la réorganisation de l’École de formation des cadres des Forces auxiliaires.

Depuis son avènement au trône, le roi Mohammed VI accorde un intérêt particulier aux vaillantes Forces auxiliaires qui relèvent du ministère de l’Intérieur.

Déjà en en août 2016, un plan a été mis en place dans le but de renforcer les capacités d’intervention et d’améliorer les conditions de travail de ce corps chargé de maintenir l’ordre public dans le royaume.

En plus de leur rôle dans la sécurité intérieure aux côtés des services de police, les Forces auxiliaires ont joué un rôle majeur dans la défense de l’intégrité territoriale, durant les 16 ans de guerre contre le Polisario, faisant preuve d’excellentes capacités professionnelles.