Entraide nationale: détails sur une affaire de détournement de biens destinés aux pauvres

Une grosse affaire de détournement de biens secoue l’Entraide nationale. Un fonctionnaire de cette institution a trafiqué 20 tonnes d’aides destinées aux pauvres avec l’aide de complices. Les détails.

Dans son édition du week-end des 20 et 21 janvier, Al Akhbar précise les circonstances du démantèlement d’un réseau suspecté d’avoir détourné des tonnes d’aides que l’Entraide nationale destinait aux démunis. Les sources du quotidien ont en effet indiqué que l’enquête menée par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) devrait faire tomber des têtes au sein de l’administration centrale de l’institution dirigée par Abdelmounaim Elmadani, cadre du PJD.

Al Akhbar rappelle que la BNPJ, en collaboration avec la DGST, a procédé, mercredi dernier, à l’arrestation de 6 personnes dont un fonctionnaire de l’Entraide nationale à Kénitra. Les six prévenus sont soupçonnés dans une affaire d’abus de confiance et de détournement de biens mis à la disposition d’un fonctionnaire en raison de sa profession.

Le quotidien affirme que le fonctionnaire, H.K, agent administratif échelle 6, proche de la retraite, dirigeant du Syndicat national des fonctionnaires de l’Entraide nationale affilié à l’UGTM, est le chef présumé d’un réseau criminel qui détournait les dons de l’Administration des douanes destinés aux associations partenaires de l’Entraide nationale. Le suspect a détourné 20 tonnes de vêtements et de chaussures usagés pour les revendre et les remplacer par d’autres de moindre qualité, avec le concours des commerçants. Il a été arrêté dans un marché aux puces à Salé. Le camion qui transportait les dons a été saisi. Son conducteur et son assistant ont été arrêtés, en plus de 3 autres personnes. Ils ont été placés en garde à vue.