« Pays de merde »: l’Union africaine invite Trump à s’expliquer au sommet d’Addis Abeba

Donald a été solennellement invité à assister au sommet de l’Union africaine qui s’ouvre ce week-end à Addis Abeba, afin de s’expliquer sur ses propos insultants à l’encontre des pays du continent.

Au G7, le président américain Donald Trump pose avec le président kenyan Uhuru Kenyatta, le président de l’Union africaine Alpha Condé, le président de la Banque africaine de développement Akinwumi Adesina, le vice-président du Nigeria Yemi Osinbajo et le Premier ministre d’Ethiopie Hailemariam Desalegn.

C’est de manière très sérieuse que Jerry Matjala, ambassadeur de l’Afrique du Sud aux Nations Unies et porte-parole de ses 54 homologues africains, a invité Donald Trump à assister au sommet d’Addis Abeba qui aura lieu du 23 au 29 janvier prochain. S’adressant à Nikki Haley, ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’ONU, il a dit qu’il serait « utile pour Donald Trump de s’adresser directement aux chefs d’Etat africains lors du sommet ».

Auparavant, Haley avait regretté la polémique lors d’une réunion qui s’était déroulée une semaine plus tôt. En réalité, c’était une manière pour la diplomate américaine de répondre à la protestation du groupe de représentants africains à Washington contre les propos abjects proférés par le chef de l’exécutif américain.

Donald Trump a de fortes chances de décliner l’invitation. Et de toute manière, sa présence au sommet de l’UA n’aurait certainement pas changé sa perception des pays du continent en général et de la race noire en particulier.