Italie: une avocate marocaine expulsée d’une salle d’audience à cause de son voile

Une avocate italienne d’origine marocaine, musulmane et voilée, a été expulsée, mercredi 17 janvier, par un juge italien, lors d’un procès auquel elle assistait. Tollé dans le pays de la Botte.

L’affaire fait couler beaucoup d’entre en Italie. Asmae Bellefkir, une avocate italienne d’origine marocaine, musulmane et voilée, a été expulsée, mercredi 17 janvier, par un juge italien, lors d’un procès auquel elle assistait dans la ville de Bologne située au nord-est d’Italie.

Agée de 25 ans et fraîchement diplomée, la jeune avocate s’est vue sommée d’ôter son foulard ou de quitter la salle d’audience « conformément aux consignes affichées à l’entrée » précisant que « toute personne venue pour assister à l’audience ou pour intervenir ne devra pas porter d’arme, devra dévoiler sa tête et garder le silence ».

L’affaire a rapidement bruité et la jeune femme a reçu une vague de soutien des quatre coins d’Italie. Le président du tribunal administratif de Bologne a invité l’avocate à se rendre au même tribunal où elle a été expulsée quand elle voudra, tandis qu’une enquête a été ouverte afin de déterminer les circontances exactes de cette affaire.