CHAN 2018: la Guinée porte réclamation

Voilà une nouvelle qui risque de chambouler le groupe du Maroc. Des réserves ont été déposées par la Guinée contre le Soudan auprès de la CAF. Les Crocodiles du Nil auraient commis une erreur administrative, selon un communiqué parvenu à la rédaction.

Eliminée après sa défaite contre le Maroc hier, mercredi, la Guinée décide de jouer sa dernière carte. La fédération guinéenne vient de saisir la CAF pour contester la présence sur la feuille du match Guinée-Soudan (1-2) d’un joueur professionnel évoluant dans le championnat libyen. Or, comme stiplule le règlement de la compétition, c’est interdit!

Il s’agit d’El Saman Elsawi Elsheikh, actuellement sous contrat avec le club d’Al ittihad Tripoli SC, comme l’indique le communiqué de la FGF: “le Soudan a aligné un joueur professionnel évoluant dans un championnat étranger, en l’occurrence le dénommé Elsaman Elsawi Elsheikh, né le 31/10/1991 – dossard 17. Ce joueur s’apprêterait à jouer les compétitions interclubs de la CAF. Nous disposons de la page de signature du contrat signée le 31 décembre, tout comme il est enregistré en TMS de la FIFA avec ce même club” (TMS est le système de régulation des transferts de la FIFA, ndlr).

Le communiqué précise également que le joueur en question a signé son bail le 09 janvier 2018 avant même le début du Championnat d’Afrique des nations, qui a démarré le 14.

Les choses pourraient être chamboulées dans le groupe du Maroc. La Confédération africaine de football risque de faire appliquer l’article 47 du règlement de la compétition qui stipule que « pour toute erreur administrative, en matière d’enregistrement des joueurs, l’Association nationale concernée sera suspendue de participation à l’édition suivante du CHAN et son équipe éliminée de la compétition si cette dernière est toujours en cours ».

Dimanche prochain, le troisième match du groupe A entre la Guinée et la Mauritanie pourrait donc être décisif.