Accord de pêche Maroc-UE: la gifle danoise au Polisario

Appuyant la recommandation de la Commission de l’UE, le gouvernement danois propose de démarrer les négociations pour le renouvellement de l’accord de pêche avec le Maroc. Un nouveau revers pour le Polisario.

Le gouvernement danois vient d’informer le Parlement de son pays de son acceptation de la recommandation de la Commission européenne proposant d’ouvrir la voie aux négociations pour le renouvellement de l’accord de pêche avec le Maroc. Cette décision, à inscrire sur le compte de la mission diplomatique marocaine au Danemark, constitue un véritable revers pour le Polisario qui se voit infliger un camouflet par un pays naguère connu pour sa sympathie envers les séparatistes, souligne Al Massae dans sa livraison du jeudi 18 janvier.

Le Danemark est ainsi l’un des premiers pays à appuyer la proposition adoptée, lundi, par la Commission européenne, pour négocier avec le Maroc un nouveau protocole de pêche qui entrera en vigueur après l’expiration, dans quelques mois, de l’actuel protocole.

L’initiative, rappelle Al Massae, intervient quelques mois après la reconnaissance, par le ministre danois des Affaires étrangères, de la légalité de l’importation des produits du Sahara marocain. Les populations du Sahara, avait alors affirmé le chef de la diplomatie danoise, bénéficient directement des ressources de leur région, comme vient d’ailleurs de le relever une mission d’audit dépêchée par la commission de l’UE dans les provinces du Sud.

Le Danemark, qui soutenait jusqu’ici, à l’instar d’autres pays scandinaves, la cause du Polisario en arguant de raisons humanitaires, aurait ainsi fini par réaliser les véritables enjeux d’un conflit orchestré par les séparatistes et leurs mentors. Il a en effet, depuis quelques temps, complètement changé son approche du dossier du Sahara.