Le jumelage institutionnel Maroc-UE conforte la démocratie parlementaire marocaine

François De Rugy, le président de l’Assemblée nationale française, a affirmé lundi à Rabat, que le projet de jumelage institutionnel Maroc-Union Européenne avait été couronné de succès et conforté la démocratie parlementaire marocaine.

Les résultats de ce jumelage, commencé il y a près de deux ans, sont impressionnants et feront de la Chambre des Représentants du Maroc une institution renouvelée et modernisée, a souligné De Rugy lors du séminaire de clôture de ce projet.

Depuis la mi-avril 2016, une soixantaine de missions d’expertises associant des fonctionnaires des assemblées parlementaires ont été conduits, ainsi que des guides pratiques sur l’analyse du projet de loi de finances, la légistique et le travail de contrôle des commissions éclairent désormais le travail parlementaire, a-t-il indiqué.

« Notre partenariat ne s’arrêtera bien évidemment pas au terme de cette opération réussie, la coopération entre l’Assemblée nationale et la Chambre des représentants, déjà vivace, se poursuivra et s’étendra à d’autres domaine », a-t-il assuré.

S’étalant sur 24 mois (2016-2018) et financé par l’UE, ce projet, qui a pris la forme de jumelage entre la Chambre et l’Assemblée nationale française, partenaire senior, la Chambre des communes britannique, partenaire junior, ainsi que d’autres parlements européens (chambre des représentants de Belgique, Bundestag allemand et parlement hellénique), a permis d’appuyer l’action parlementaire et de renforcer les capacités administratives de la Chambre des représentants.

De son côté, Claudia Wiedey, Ambassadeur, Chef de la délégation de l’UE au Maroc, a affirmé que le jumelage institutionnel Maroc-Union Européenne (UE) « Appui à la Chambre des Représentants » est un cadre de partenariat unique dont la pierre angulaire est la consolidation de l’Etat de droit.

Les jumelages techniques entre institutions européennes et marocaines constituent un instrument privilégié et un élément pertinent renforçant à la fois les capacités internes de la Chambre des Représentants et le partenariat entre pairs, a indiqué Mme Wiedey lors du séminaire de clôture de ce projet de jumelage.

Pour Habib El Malki, le président de la Chambre des représentants, le projet de jumelage institutionnel Maroc-Union Européenne « Appui à la Chambre des Représentants » a favorisé l’interaction avec les grandes démocraties et renforcé les bases d’une coopération parlementaire solide.