Justice. Le ministère de la jeunesse et des sports déshonore la mémoire de feu Larbi Zaouli

Au Maroc, il existe des milliers de logements de fonction qui sont occupés illégalement par d’anciens cadres dans divers ministères. Ils sont intouchables sauf feu Larbi Zaouli, le père du TAS et du football national. Sa famille a été sommée de quitter des lieux vétustes ipso facto.

La famille de feu Larbi risque d’être expulsée demain ou après-demain du logement de fonction du ministère de la jeunesse et des sports. Larbi Zaouli, pour ceux qui ne le connaissent pas, a formé des générations de footballeurs qui ont fait les beaux jours du TAS et de l’équipe nationale.

Il fut un de ces dirigeants mécènes qui n’avaient vécu que pour le football, ne respiraient que le football, voire qui ont tout perdu pour le football. Beaucoup de ceux qui ont quitté ce monde ont laissé leur famille dans le besoin. Feu Larbi Zaouli n’a laissé qu’un logement de fonction pour sa femme et ses enfants.

Aujourd’hui, un jugement a été rendu pour l’expulsion d’une famille composée de 14 membres et dont la veuve ne touche qu’une retraite mensuelle de… 500DH! Le ministère de la jeunesse et des sports qui détient des dizaines de logements de fonction squattés illégalement par des intouchables, n’a trouvé que celui de Larbi Zaouli pour appliquer la loi.

Sur le papier, la loi est applicable pour tout le monde et dans ce cas précis, personne n’a le courage de toucher aux puissants même s’ils occupent un domaine dans l’illégalité. Quant à feu Larbi Zaouli, il savait de son vivant, que le ballon est beaucoup plus gonflé par l’ingratitude que par l’air.