Record historique des demandes d’asile en France

Le nombre des demandes d’asile en France a franchi en 2017 la barre des 100.000 (à 100.412), soit une hausse de 17%, a indiqué lundi le directeur général de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), Pascal Brice.

Ce record « historique » est porté notamment par une forte hausse des dossiers déposés par des ressortissants d’Albanie et d’Afrique de l’Ouest, a précisé Pascal Brice, cité par plusieurs médias français.

Il s’agit d’une hausse « soutenue » même si « ce n’est pas un afflux massif », a-t-il expliqué notant que « cela confirme que la France est dans les tout premiers pays de la demande d’asile en Europe », derrière l’Allemagne notamment, qui pourrait enregistrer le double.

Le « taux d’accord » (soit les demandeurs devenant réfugiés) a quant à lui fléchi, passant de 38% en 2016 à 36% l’an dernier, dont 27% accordés par l’Ofpra (soit près de 43.000 personnes).

En 2017, le premier pays d’origine des demandeurs d’asile a été l’Albanie, pourtant sur la liste des « pays d’origine sûre », avec 7.630 demandes (hors mineurs accompagnants), soit une hausse de 66%, ajoute la même source.

Le deuxième pays d’origine est l’Afghanistan avec 5.987 demandes (+6%). Viennent ensuite les ressortissants d’Haïti (stable à 4.934), puis les Soudanais (-24% à 4.486).

S’agissant des demandeurs originaires d’Afrique de l’Ouest, les Ivoiriens viennent en tête avec 3.243 demandes soit le double qu’en 2016.