Hôpitaux français: les Marocains, deuxièmes mauvais payeurs après les Algériens

Les Marocains désirant se faire soigner en France ne sont plus les bienvenus dans les hôpitaux français. En effet, ces patients leur doivent 7,3 millions d’euros (plus de 82 millions de dirhams) et figurent désormais en deuxième position sur la liste des mauvais payeurs, juste derrière les Algériens qui eux, ont explosé la dette avec 28 M d’euros (308 millions de dirhams environ).

Selon les données d’un rapport concernant les impayés dans les hôpitaux français privés, les Marocains sont classés juste après les Algériens pour ce qui concerne les impayés. Selon Al Massae dans son édition à paraitre du 6 au 7 janvier, l’Algérie se classe première avec une dette de 28 millions d’euros, le Maroc arrive deuxième avec 7,3 millions d’euros, suivis des USA classés 3e avec une dette de 3,95 millions d’euros et la Tunisie, 4e avec une dette de 2,97 millions d’euros.

Résultat de cette situation: les Marocains ne sont plus admis au sein de certaines institutions privées de Paris, mais aussi d’autres régions de la France. Il leur est exigé de présenter des documents prouvant leur solvabilité avant de recevoir toute forme de soins. A noter que les hôpitaux français ont désormais la possibilité de fixer les tarifs de leurs prestations pour les patients marocains qui ne disposent pas de couverture sociale.